Sommaire

Introduction

- Pourquoi ce Livre ?

L´Univers

- Légendes et Création
- Les Lois de L´Univers
- Apparition de L´Univers
- Apparition et Formation de la Terre
- Cycles de la Terre - Précession des équinoxes
- Apparition de la vie

Création-décréation

- Création,décréation d´une galaxie
- Super Nova
- Vieillissement
- Charge creuse

La Matière

- Matière et Vide
- Le Jour
- Progression de la matière
- Statique
- Rien-Vide-Néant

Alchimie

- Le parcours de l´Alchimiste
- Alchimie Spirituelle

Médecine

- Santé et Rythme
- Rôle du psychisme dans la maladie
- La cigarette
- Métaux lourds
- Les guérisons magiques
- La religion du sport
- Mémoire et évolution
- Maladie et guérison mentale

Cabale

- Origine et Evolution de la Cabale
- Valeurs des lettres
- La Cabale
- Petite Ecriture
- Le Grand Alphabet

Formes et Vibrations

- Les Pyramides de Gizeh
- Représentation schématique de Kéops
- Coudée Sacrée
- Géographie Sacrée
- Formes et Sons
- Réflexions

Mantras

- Symboles 3ème et 4ème dimensions
- Symboles ou Mantras optiques
- Au commencement était le Verbe
- L´Esprit de la Lettre
- Carrés Magiques de 2
- Carrés Magiques de 3
- Carrés Magiques de 4
- Carrés Magiques de 5
- Usurpation du pouvoir des Mantras
- Les Ka

Les Nombres

- Introduction
- La Section Dorée
- Tableau des Séries
- Les quarante jours

Le Cycle de L´Homme

- Au Commencement était le Verbe
- Naissance de la Terre
- Adam
- Eve
- La quête de l´homme
- Réflexions
- La démographie

Conclusion

- La Connaissance
- Comment l´homme a-t-il compris Dieu ?
- Pâques 81-Belvès






Santé et Rythme.

Les connaissances scientifiques permettent àtous aujourd´hui de comprendre que le monde qui nous entoure est fait de rythmes et de fréquences.

La lumière peut se chiffrer en fréquence.
Les couleurs sont des vibrations particulières de la lumière.
Les sons sont des ondes, des rythmes chiffrables aussi.
....Même ce qui nous parait le plus immobile, comme le métal ou la pierre, est composé d´atome. Et la rotation des électrons autour du noyau émet une vibration propre à chaque matériau.

La perception de cet univers se fait par les organes des sens, et toutes ces informations perçues sont centralisées au niveau du cerveau : on peut donc le considérer comme un ordinateur qui reçoit des informations, en fait le tri, et renvoie des ordres au reste du corps ( il fonctionne d´ailleurs par mini-décharges électriques ++ - - avec seuils, tout-à-fait comme un ordinateur ). L´enregistrement de l´activité des cellules de ce cerveau humain (les neurones) montre qu´il fonctionne à seulement 10% à 15% de sa capacité : phénomène curieux quand on sait que les autres cellules de l´organisme fonctionnent elles à 50%.
La moitié des cellules sont mises " en réserve " par le corps en cas d´accident, de maladie en ce qui concerne le foie, l´os, le muscle... Cette constatation... donne une impression de " mise en sommeil " chez la majorité des humains de leurs capacités cérébrales...

Phénomène d´autant plus inquiétant que moins on utilise les cellules nerveuses et plus elles se détruisent vite.

Il existe sur le corps, en liaison directe avec le cerveau des zones réflexes " miroir " qui lui servent de référence. Ces zones possèdent une image du corps en entier et sont situées sur ce qui nous sert le plus dans nos rapports avec l´extérieur.
On peut les utiliser pour chercher les maladies et les soigner en sachant que ce ne sont que des " miroirs " et qu´il y en a plusieurs à contrôler pour un même trouble.
Ces zones réflexes sont : l´œil, l´oreille, la bouche, le nez, la plante des pieds, la paume des mains.

A chacune de ces zones correspond une technique de diagnostic ou de traitement :

  1. Œil : l´iridologie, intéressante comme diagnostic.
    Difficile à utiliser en traitement (laser dangereux, lunettes colorées difficile à réaliser...)
  2. Oreille : auriculothérapie et des dérivés utile au diagnostic et facile pour le traitement; aiguilles, courants électriques de faibles intensité, aimants de faible intensité.
  3. Bouche : réservée aux dentistes qui s´aperçoivent parfois de la correspondance entre l´arrachage d´un vieux chicot et le soulagement instantané d´une douleur du genou ou de la hanche...
  4. Nez : réflexothérapie endonasale (à l´intérieur en stimulant la muqueuse), mais aussi à l´extérieur, il existe une image référence du corps en entier.
  5. Plante des pieds : techniques de massage de zones réflexes liées à différents organes.
  6. Paume des mains : peu utilisable car trop souvent sollicitées mais riches en renseignements sur l´état général de la personne.

Comment fonctionnent ces circuits : organes des sens - cerveau - corps ?

En codes rythmés par de mini-décharges électriques.
Donc le monde extérieur est tout entier fréquence, la transmission est fréquence, les connexions sont fréquences et les réponses également.

Il est facile de comprendre que l´on peut soigner avec des fréquences, qu´elles soient électriques, magnétiques, sonores ou colorées...
Même le fonctionnement des remèdes chimiques peut se comprendre ainsi : il y a une " vibration aspirine " comme il y a une " vibration cortisone " qui correspond à l´émission propre à chaque matière, due au mouvement des particules qui la composent.

Pour soigner avec des fréquences. la logique et la pratique montrent qu´il vaut mieux utiliser celles qui sont le plus proche possible du mode de fonctionnement naturel du corps : c´est-à-dire de trés faible intensite.

L´idéal est même de trouver la stimulation la plus petite possible, capable de redonner au corps la possibilité de se guérir ainsi pas de risque d´effets directs fâcheux, lié au traitement, ni d´effets secondaires.
D´où l´intérêt des médecines dites " douces " qui essaient, par une petite stimulation, de déclencher les réactions de l´organisme par lui-même : l´homéopathie, l´acupuncture, les herbes, certaines techniques de massage...
Dans ce monde qui est tout mouvement, rythme et dans ce corps qui fonctionne lui aussi par des rythmes, la maladie est un manque ou une perturbation de la transmission des informations, un ralentissement ou un arrêt.

D´une façon générale on peut considérer que :
- le mouvement harmonieux, c´est la vie.
- l´arrêt, c´est la mort.

Par exemple :
- Un calcul dans l´uretère, colique néphrétique.
- Un bouchon dans une artère : mort de la partie du corps qui doit être irriguée par elle.
- Perturbation dans la partie du cerveau qui commande les rythmes hormonaux : disparition des règles, stérilité...
- Perturbation du rythme cardiaque et toutes conséquences possibles...
Et ce qui est le plus intéressant, c´est qu´il ne s´agit en aucun cas de rythmes mécaniques, il y a toujours " le petit décalage " dans ces rythmes qui permet l´adaptation et la vie.

Le corps humain est relié à la Terre, à l´Univers qui l´entoure et il est illogique d´ignorer toutes les influences qui s´exercent sur lui en fonction des cycles de la vie.

Celui qui soigne doit, par exemple, retrouver l´intuition de cueillir telle ou telle plante, sur tel terrain, à tel moment de l´année, afin de l´administrer à tel malade à l´instant le plus propice.
Le traitement doit changer en fonction, du temps, du lieu et du malade et le tort de la médecine actuelle est de soigner de façon stéréotypée une même maladie.
Tout ce qui fait la différence d´un malade à l´autre, atteint pourtant de la même affection, est gommé au profit de ce qui est semblable.
Tout ce qui fait la vie, la nuance, l´art de soigner est oublié au profit d´un comportement machinal !

Par facilité, par sécurité, la médecine actuelle a misé sur l´accumulation des connaissances de plus en plus fines, mais aussi de plus en plus inutiles et éloignées de la réalité.
Le médecin est très savant mais il ne sait pas soigner une simple grippe.
Il va bientôt être remplacé par l´ordinateur mais cette évolution est monstrueuse, elle broie le malade, elle fait disparaître l´homme qui souffre, le cas particulier qu´il représente toujours.







Valid XHTML 1.0!