Sommaire

Introduction

- Pourquoi ce Livre ?

L´Univers

- Légendes et Création
- Les Lois de L´Univers
- Apparition de L´Univers
- Apparition et Formation de la Terre
- Cycles de la Terre - Précession des équinoxes
- Apparition de la vie

Création-décréation

- Création,décréation d´une galaxie
- Super Nova
- Vieillissement
- Charge creuse

La Matière

- Matière et Vide
- Le Jour
- Progression de la matière
- Statique
- Rien-Vide-Néant

Alchimie

- Le parcours de l´Alchimiste
- Alchimie Spirituelle

Médecine

- Santé et Rythme
- Rôle du psychisme dans la maladie
- La cigarette
- Métaux lourds
- Les guérisons magiques
- La religion du sport
- Mémoire et évolution
- Maladie et guérison mentale

Cabale

- Origine et Evolution de la Cabale
- Valeurs des lettres
- La Cabale
- Petite Ecriture
- Le Grand Alphabet

Formes et Vibrations

- Les Pyramides de Gizeh
- Représentation schématique de Kéops
- Coudée Sacrée
- Géographie Sacrée
- Formes et Sons
- Réflexions

Mantras

- Symboles 3ème et 4ème dimensions
- Symboles ou Mantras optiques
- Au commencement était le Verbe
- L´Esprit de la Lettre
- Carrés Magiques de 2
- Carrés Magiques de 3
- Carrés Magiques de 4
- Carrés Magiques de 5
- Usurpation du pouvoir des Mantras
- Les Ka

Les Nombres

- Introduction
- La Section Dorée
- Tableau des Séries
- Les quarante jours

Le Cycle de L´Homme

- Au Commencement était le Verbe
- Naissance de la Terre
- Adam
- Eve
- La quête de l´homme
- Réflexions
- La démographie

Conclusion

- La Connaissance
- Comment l´homme a-t-il compris Dieu ?
- Pâques 81-Belvès






Maladie & Guérison mentale.

Tous les êtres vivants ont à affronter des agressions dans le milieu où ils vivent : heurts, traumatismes, infections, intoxications, etc... Ils doivent s´y adapter pour survivre et ce combat permanent est à la base de l´évolution des espèces vivantes.

  1. Soit l´individu surmonte l´agression et dans ce cas la mémoire qu´il gardera de son adaptation sera utile, positive, elle servira à renforcer sa vitalité.
  2. Soit l´individu subit l´agression car elle est trop forte ou lui-même est trop faible, dans ce cas la mémoire qu´il gardera s´il survit, sera négative, elle sera la mémoire d´un échec, d´un combat perdu.

Quand on sait que la mémoire est transmise à la descendance soit sous forme immatérielle ( langage, attitudes, façon de penser), soit sous forme matérielle (mémoire génétique), on peut dire qu´un individu vivant aujourd´hui porte inscrit en lui toutes les victoires et toutes les défaites de ses ancêtres dans leur lutte pour la vie. Il porte également en lui la façon dont ces combats ont été perdus ou gagnés.

La Mémoire au fil des générations.

Prenons un exemple :
Imaginons, un grognard des armées de Napoléon pendant la retraite de Russie, vaincu, exténué, grelottant de froid et de faim.
L´effort à accomplir pour sa survie est énorme, il se décourage et trouverait dans la mort une délivrance. Il contracte alors une tuberculose dont il mourra après son retour en France. Avant d´en mourir, admettons qu´il ait conçu un enfant.
A travers cet enfant, toute une lignée de descendants garderont mémoire de cette maladie et des circonstances de son apparition.
Bien plus tard, au cours de la dernière guerre mondiale, admettons qu´un de ses descendants Alsacien, se trouve enrôlé de force dans l´armée allemande pour combattre sur le front russe.
Les circonstances font qu´il se retrouve alors dans les mêmes conditions physiques, psychologiques, et climatiques que son aïeul.
La mémoire inscrite au fond de lui fait qu´il a toutes les chances de contracter la tuberculose à son tour.
Ainsi :
- La maladie est apparue chez l´aïeul comme la conséquence d´un abandon momentané de son désir de vivre, lié à des circonstances trop agressives.
- La tuberculose du descendant est la conséquence de son incapacité à surmonter le problème légué par l´aïeul.
Si le grognard avait réussi à surmonter l´handicap, il ne serait pas tombé malade et aurait transmis à ses descendants une possibilité de plus de ne pas être tuberculeux, au lieu de transmettre une mémoire-maladie.

L´évolution physique d´un être vivant est fonction des changements du milieu dans lequel il vît. Chaque variation de milieu entraîne chez lui un effort d´adaptation dont il gardera la mémoire.
Une évolution harmonieuse suppose la superposition de mémoires d´adaptations successives mais proches les unes des autres.
Un être vivant ne peut pas intégrer plus d´informations évolutives qu´il ne peut en assimiler.
Ainsi le grognard s´est trouvé saturé d´informations évolutives et débordé dans ses capacités d´adaptations. Il a refusé de combattre et de triompher de la nouvelle réalité trop agressive et a fait inconsciemment appel à la maladie et à la mort comme un ultime refuge.

Conséquences d´un tel processus :

Quel impact a-t-il sur la santé de l´homme moderne qui croule devant l´accumulation des agressions : stress, surmenage, pollutions de l´air, de l´eau, des aliments, tabac, drogues, viol permanent du mental, conditionnements, règlements et contraintes multiples,.. etc ?

Ces traumatismes d´un nouveau genre ont amené l´apparition de maladies nouvelles dites " de civilisation " qui en fait témoignent d´un refus de cette civilisalion.
Aujourd´hui tout s´accélère de façon vertigineuse du fait de l´évolution technique, de la circulation rapide des informations et de l´explosion démographique.
L´homme n´a plus le temps de s´adapter et d´évoluer.
Du fait même du développement disproportionné de sa propre espèce, il se voit imposer beaucoup trop d´agressions, d´où une envie accrue de fuir.
Il est inconscient de la plupart de ces agressions, par le fait du conditionnement et de l´habitude. L´homme des villes est agressé en permanence par le bruit, la pollution... mais n´en a plus conscience, n´y réagit plus.

Incapable d´assimiler toutes ces données évolutives, il va les refuser :
- S´il les refuse mentalement, il se réfugiera dans la drogue, les tranquillisants, le yoga, les loisirs, les maladies mentales.
- S´il les refuse physiquement, elles se traduiront par l´allergie, l´infarctus, le cancer, la leucémie ou le suicide...

Différents éléments contribuent à nous rendre encore plus vulnérables :

  1. Notre sang est surchargé de toxines libérées lors des stress qui nous affaiblissent par une sorte d´auto-intoxication.
  2. Nous avons, dans nos cellules, toutes sortes de résidus chimiques toxiques : l´imprégnation est telle qu´un nouveau-né a des traces de D.D.T. dans ses tissus graisseux, voire des traces d´insecticide dans ses neurones.
  3. Les traitements médicamenteux, parfois forts utiles, mais souvent intempestifs, risquent d´aggraver la tendance à la maladie. En se substituant à la capacité réactive de l´organisme, les médicaments risquent de l´inciter à moins réagir, à disparaître un peu plus et à créer une dépendance supplémentaire.
  4. Notre capital génétique est très alourdi par le manque de sélection naturelle.








Valid XHTML 1.0!