Sommaire

Introduction

- Pourquoi ce Livre ?

L´Univers

- Légendes et Création
- Les Lois de L´Univers
- Apparition de L´Univers
- Apparition et Formation de la Terre
- Cycles de la Terre - Précession des équinoxes
- Apparition de la vie

Création-décréation

- Création,décréation d´une galaxie
- Super Nova
- Vieillissement
- Charge creuse

La Matière

- Matière et Vide
- Le Jour
- Progression de la matière
- Statique
- Rien-Vide-Néant

Alchimie

- Le parcours de l´Alchimiste
- Alchimie Spirituelle

Médecine

- Santé et Rythme
- Rôle du psychisme dans la maladie
- La cigarette
- Métaux lourds
- Les guérisons magiques
- La religion du sport
- Mémoire et évolution
- Maladie et guérison mentale

Cabale

- Origine et Evolution de la Cabale
- Valeurs des lettres
- La Cabale
- Petite Ecriture
- Le Grand Alphabet

Formes et Vibrations

- Les Pyramides de Gizeh
- Représentation schématique de Kéops
- Coudée Sacrée
- Géographie Sacrée
- Formes et Sons
- Réflexions

Mantras

- Symboles 3ème et 4ème dimensions
- Symboles ou Mantras optiques
- Au commencement était le Verbe
- L´Esprit de la Lettre
- Carrés Magiques de 2
- Carrés Magiques de 3
- Carrés Magiques de 4
- Carrés Magiques de 5
- Usurpation du pouvoir des Mantras
- Les Ka

Les Nombres

- Introduction
- La Section Dorée
- Tableau des Séries
- Les quarante jours

Le Cycle de L´Homme

- Au Commencement était le Verbe
- Naissance de la Terre
- Adam
- Eve
- La quête de l´homme
- Réflexions
- La démographie

Conclusion

- La Connaissance
- Comment l´homme a-t-il compris Dieu ?
- Pâques 81-Belvès






Cabale Expression de Vérité.

Pour laisser un message destiné au futur, message qui était en fait la transmission d´une connaissance spirituelle, ceux qui détenaient le Savoir eurent deux possibilités :
- les hiéroglyphes ou
- l´écriture symbolique.

Les hiéroglyphes, du grec hiéros : sacré et glyphos : caractères, écriture sacrée ont été utilisés en Chine, dans certaines régions d´Amérique du Sud et en Egypte.
Mais, si les deux premiers ont eu une diffusion limitée, les idéogrammes égyptiens se sont étendus, donnant naissance aux lettres que nous utilisons.

Les 3.000 caractères connus étaient utilisés par le peuple à des fins de commerce, récits historiques ou même pour les préoccupations religieuses, écriture sacrée d´un premier niveau, divulguée, connue de tous.

L´écriture symbolique utilisée pour la transmission de la connaissance spirituelle est basée sur un alphabet sacré et secret, connu seulement des initiés.

Message de la création, elle représente un des moyens pour l´homme d´accéder aux mystères divins et a permis de créer un langage universel réservé au sacré, langage composé d´un nombre limité de mots mais de grande valeur symbolique.

Ces lettres ont une importance par leur forme, leur valeur numérique, leur phonétique, leur vibration propre et même par la place qu´occupent les lettres dans un mot.

Chaque lettre, chaque mot a un mouvement du corps qui lui correspond et c´est ce principe qu´a utilisé le yoga et que certaines sectes occidentales ont repris dans leurs rituels.

Les caractères n´étaient pas gravés dans la pierre mais plutôt dessinés, et ils pouvaient être ainsi effacés par les intempéries.

Les hommes utilisaient une pierre blanche calcaire sur une pierre noire, tourmalîne, silice, ils y inscrivaient des caractères sacrés puis présentaient cette pierre au ciel.

Dans les langues mortes, il y a souvent correspondance entre une lettre et un nombre.
L´exemple le plus simple est l´alphabet latin, ou /V désigne 5, I = l´unité, X = dix, etc... on les appelle les lettres numérales.

Les lettres de l´alphabet sacré ont une valeur numérique originelle.
Les chiffres comme les lettres ne sont pas une invention due au hasard ou à l´arbitraire de l´homme.
Ils sont l´objet d´une constatation.
Les lettres composent un mot, engendrent un rythme, donc une fréquence et une résonnance dans le cerveau de celui qui l´entend.
Ceci était déjà connu des Egyptiens qui ont assigné à la vibration d´une lettre ou d´un mot un nombre précis.
Ce rythme, cette vibration transmettent l´essence même du symbole qui est alors perçu par le cerveau, au delà du sens du mot qui, lui, peut varier avec le temps.
On peut dire qu´un mot sacré a une puissance que l´on définit par un chiffre, une valeur numérique.
Ainsi, le tétragramme hébraïque :
Y H W H = 10 + 5 + 6 + 5 = 26
comme les 26 lettres de notre alphabet français.
Chaque membre a sa valeur pleine.
- Un est 1,
- Deux contient 1 et 2 et aura pour valeur 1 + 2 soit 3.
Ce qui explique que la dualité n´existe pas, toute vie étant une trinité.
Le chiffre 2 n´existe que dans sa fonction cumulative contenant les chiffres 1 et 2, il a pour valeur propre 3.
Deux est déjà une trinité.

- Trois qui a en lui 1, 2 et 3 a pour valeur 6.
- Ainsi Quatre devient 10
- Cinq devient 15.

C´est la tétractys.

La somme des 10 premiers nombres donne 55
La somme des 11 premiers nombres donne 66
La somme des 17 premiers nombres donne 153
La somme des 22 premiers nombres donne 253
La somme des 36 premiers nombres donne 666

C´est la valeur numérique de la somme des nombres qui constitue le chiffre et non le chiffre lui-même qui compte, à l´exception de 1 qui reste 1.

L´impact que peuvent avoir les mots sur le cerveau est important.
Ce Savoir transparaît dans les écrits biblique où Dieu demande à Adam de nommer chaque chose pour qu´elle existe.
Le nom n´est qu´un vêtement, qu´un contenant. Chercher à connaître l´âme de ce nom est rechercher la Vérité et la Cabale est la recherche de cette Vérité.

Tout langage, de n´importe quel peuple, a gardé une sîgnification éso térique et pourrait avoir sa propre cabale.







Valid XHTML 1.0!