Sommaire

Intoduction

- Quand le Temps est venu
- Une fois par cycle

Alchimie

- Blason Alchimique
- Symbolisme du langage alchimique
- Planètes et métaux
- Azoth
- Le Soufre
- Le Sel
- Le Mercure
- Le Grand Œuvre
- Dénomination de ceux qui œuvrent

Cabale

- Introduction à la Cabale
- Grand Livre du Monde
- Solstice d´Hiver
- Alchimie Divine
- Cabale
- Cabale et Carrés Magiques
- Lettres Mères et le Sacré
- KA-BA-L´AKH

Mantras

- Au commencement était le Verbe
- Les effets du Verbe
- Dies Irae
- Les Mantras

Formes-Vibrations

- Formes Vibrantes de la Nature
- Univers des Formes 1ère Partie
- Univers des Formes 2ème Partie
- La Septième Merveille du Monde
- Formes, Résonances et Vibrations 1ère Partie
- Formes, Résonances et Vibrations 2ème partie
- Arche d´Alliance
- Gisors et Chartres

Nombres

- Les Quarante Jours
- Les Séries

Médecine

- Terre des Hommes
- Plomberie Divine
- Métaux Alchimiques et Santé
- L´Eau
- L´Eau Vibrée
- Le Yoga
- l´OR Potable

Réflexions

- Saturne
- Démarche spirituelle
- Culture
- Naissance d´Adam
- Evangile des Egyptiens
- Réflexions
- Matérialisme et Dieu

Conclusion

- Le prix des choses
- Le livre s´achève enfin





L'Univers des Formes.Deuxième partie


Positionnement de Kéops sur la sphère terrestre:

Les dimensions de la pyramide de Chéops ont été calculées en fonction de la Triade première.

  1. Elle était dédiée au Dieu du Cosmos par sa position dans les deux triangles équilatéraux.
  2. Elle était dédiée au Dieu des hommes par sa force Phi.
  3. Elle était dédiée à la Terre, par ses dimensions.

Trois raisons fondamentales justifient l´influence qu´elle exerce sur l´homme :
Elle a été placée sur le méridien 0, défini par l´axe où étaient rassemblées le plus de terres avant la dérive des continents. (Il y a deux cents millions d´années environ).

En la construisant exactement à l´intersection du 30ème parallèle et du méridien 0, les prêtres l´ont placée au milieu de la base du triangle équilatéral pointé vers le bas et qui représente la Terre.

Pour la construire, ils ont choisi une coudée de 115,47 qui est un rapport de construction du triangle équilatéral et de la Terre :
2/√3 = B/H = 1,1547005
Cette mesure correspond à un rapport en fonction des dimensions de la terre, car le périmètre de base de la pyramide est égal à la longueur d´un arc d´une demi-minute du 30ème parallèle.

image

Pour trouver la longueur du 30ème parallèle :

Il suffit de diviser le diamètre de la Terre, à l´équateur par la coudée : 115,47 : rapport Base/Hauteur du triangle équilatéral et de multiplier par Pi.
Ceci donne : 12.732.000/115.47 = 11.026.572 x 3,1416 = 34.641.000 m.
- Soit 150.000 fois la base de la pyramide de Kéops : 230,94 m
- ou la coudée : C x 300.000 = 115,47 x 300.000 = 34.641 km .
Comme le mètre est la 1/40.000ème partie du méridien terrestre et que la coudée sacrée a été calculée à partir du 30ème parallèle, ces deux mesures peuvent être comparées.

On voit que le sceau de Salomon est un symbole qui remonte à la nuit des temps, les hébreux l´ont emprunté aux Egyptiens qui, eux, le détenaient du Savoir inné des hommes-dieux.

La Terre de MU :


La véritable représentation du sceau, serait de le faire figurer dans un cercle où il aurait la double signification :
- Dieu d´en haut et
- Dieu d´en bas
avec leurs univers fermés sur l´infini.

Le méridien 0 traversant la plus grande partie de la terre habitée, cette terre a été appelée Terre des Mortels, Terre de MEN, Terre de MU - de la lettre M sacrée tracée ainsi :

image


Or, dans le véritabte sceau divin, on retrouve ces deux signes, dans le sens de l´équateur.

Cette lettre Men représentait la mort ou l´arrêt du fait que l´équateur borne les deux hémisphères.

Dans la religion chrétienne, on termine les oraisons par le mot AMEN : invocation de A à MEN, de Dieu : A, aux mortels, vérité première, prononcée à l´origine par les seuls initiés.
Quand nos ancêtres indo-européens utilisaient le mantra AUM, l´invocation était la même si ce n´est que l´on va du Dieu primordial à l´infini, OMEGA, c´est à dire du Dieu en action à son Tout.
Le OM représente, non pas l´infini, mais la limite de DIEU.

Quand la Terre a été prête à recevoir l´hominien, support de l´esprit divin, celle-ci fut désignée Terre de l´homme, Terre de MU, Terre des mortels.
Contrairement à ce que l´on croit, le territoire de MU n´a pas été englouti : ce terme désignant, comme nous venons de le voir, toutes les terres émergées et habitables.
Si des terres ont été englouties lors de la dérive des continents, ce ne sont que des parcelles de MU et non MU dans son ensemble.
Il en est de même pour la Terre d´YS.
IS en bas représente la Terre de MU, la déesse-mère ISIS :

Cabalistiquement :

En araméen.
YS vaut 10 + 60 = 70
et 70 est égal au 0, au cercle sur l´infini, à la limite de la Terre.
Dans l´alphabet latin :
- le M ; MEN, 12ème lettre, a été remplacé par
- le N ; NEM, 13ème lettre.
NEM envers de MEN.
Pour un initié l´envers vaut l´endroit et l´alphabet latin a été conçu pour respecter le symbolisme divin : c´est la lettre N, la 13ème qui désigne l´arrêt, la limite.
Dans l´alphabet araméen et hébreu, l´arrêt est symbolisé par MEN, toujours la 13ème lettre.
A au commencement, N à la fin, c´est l´AN, l´anneau, le cercle....
SAT, nom de Dieu, AN son symbole.

Celui qui cherche trouvera toujours le rapport des lettres, la similitude des mots et leur valeur, sans oublier que l´envers vaut l´endroit.

Le G, qui vaut 3 dans la cabale araméenne, trinité; désignant Dieu, a souvent été identifié au IOD = 10, alors qu´en réalité, c´est beaucoup plus.
Figurant dans le triangle des francs-maçons, il symbolise le YIN et le YANG. Il est représenté par le signe X en langage sacré:

image

C´est aussi la constellation du Cygne.

Valeur et sens caché des lettres composant les mots sacrés :


La valeur numérique de la cabale araméenne se définit ainsi :

7 lettres doubles, soit 2 x 7 = 14
12 lettres simples = 12
Le total est de : 14 + 12 = 26

3 lettres constructives ou mères multiplient ce nombre : 26 x 3 = 78

Résultat que l´on peut décomposer ainsi : 78 = 60 + 10 + 8 .
Dans la Cabale :

60 ou 600 valeur de S
10 valeur de IOD
8 valeur de H


D´où les trois lettres S.I.H. de valeur 618, c´est-à-dire de valeur 1/Phi.
- C´est aussi l´anagramme du mot I.S.H qui désigne l´homme en hébreu.
- C´est aussi le mot désignant le Christ, IHS, appellation " fils d´homme ", c´est-à-dire fils de Dieu fait par les hommes, de valeur 1/Phi, donc de valeur sacrée.
HIS ou ISH, l´homme se prononce IZ
Ce sigle a été repris d´ailleurs par beaucoup par la suite, initiés pour la plupart, dont Jeanne d´Arc.

C´est l´équivalent du mot SAT en sanscrit, qui désignait l´être, anagramme des trois lettres-mères A.S.T.

Nous avons alors :

A, Dieu et SIH, soit A (1000) + SIH (618) = 1618 = ASIH.

A, Dieu et SIAH, soit A (1000) + SIH (618) + A (1000) = 2618

Ce qui signifie dieu suprême et dieu des hommes.

Il est remarquable que les valeurs obtenues sont :
-   618 = 1/Phi ou 1/Φ.
- 1618 =  Phi ou Φ
- 2618 =  PHI² ou Φ2

Autre version :
ASSIAH, soit 2A (2000) + 2S (600) + I (10) + H (8) = 2618.

Il est aussi l´égal de OUSIR, l´œil qui voit tout, identifiable à ARGUS.
Certaines loges franc-maçonniques le représentaient par le symbole :

image

Comme dans le YIN et le YANG, la complémentarité joue.
Si l´on juxtapose à HIS, ISH la définition de l´être, on peut lire à partir de cet assemblage HISISH = ISIS, dieu de la Terre et de l´Homme.

Le mot S A T a pour valeur 11.
- en cabale latine :
S A T = 18 + 1 + 19 = 38 = 11. ou (10 + 1)
- en cabale araméenne ou hébraïque :
S A T = 60 + 1 + 400 = 461 = 11 ou (10 + 1)
A =  1 et
I = 10 = 1 + 0 = 1
Dans la cabale, les lettres I et A ont la même valeur.
IA, Dieu et son principe, est l´équivalent de EL

Du fait que le H ne se prononce pas phonétiquement, IA peut s´écrire IAH, soit :
10 + 1 + 8 = 19 = 10 et c´est alors l´équivalent de IEWEH, lAVE, Dieu hébreu.

Nous retrouvons toujours ces lettres dans les mots sacrés tels que :
GAIA, Déesse de la Terre :
         I = IOD, le Principe premier
         A = Dieu suprême
         A = deuxième Dieu de la Terre
         G = X la Trinité représentative.

Anagramme du mot GAlA, qui voulait dire, Dieu de Dieu, et pouvait s´écrire : IAHIA.

La décomposition du mot AMEN donne dans l´alphabet hébreu :
- Aleph : la 1ère représentant Dieu et
- MEN : la 13ème représentant le mortel.
La lettre MEN vaut 40
- elle représente la 13ème lettre, et la 13ème lame du tarot, que l´on peut écrire TAROS, anagramme du mot ROTAS
- elle représente, surtout, la lunaison qui termine l´année.
Elle dure le temps que donne celle-ci par rapport au solstice d´hiver, c´est l´imprévu.
Elle a toujours été représentée par ARTEMIS, la lune.
C´est elle qui donne l´arrêt, la mort; et elle a donné son nom à : MEN, MUN, MU à la Terre habitée par les hommes, où l´homme apparut, sans elle, la Vie ne serait pas.

image



Valid XHTML 1.0!