Sommaire

Intoduction

- Quand le Temps est venu
- Une fois par cycle

Alchimie

- Blason Alchimique
- Symbolisme du langage alchimique
- Planètes et métaux
- Azoth
- Le Soufre
- Le Sel
- Le Mercure
- Le Grand Œuvre
- Dénomination de ceux qui œuvrent

Cabale

- Introduction à la Cabale
- Grand Livre du Monde
- Solstice d´Hiver
- Alchimie Divine
- Cabale
- Cabale et Carrés Magiques
- Lettres Mères et le Sacré
- KA-BA-L´AKH

Mantras

- Au commencement était le Verbe
- Les effets du Verbe
- Dies Irae
- Les Mantras

Formes-Vibrations

- Formes Vibrantes de la Nature
- Univers des Formes 1ère Partie
- Univers des Formes 2ème Partie
- La Septième Merveille du Monde
- Formes, Résonances et Vibrations 1ère Partie
- Formes, Résonances et Vibrations 2ème partie
- Arche d´Alliance
- Gisors et Chartres

Nombres

- Les Quarante Jours
- Les Séries

Médecine

- Terre des Hommes
- Plomberie Divine
- Métaux Alchimiques et Santé
- L´Eau
- L´Eau Vibrée
- Le Yoga
- l´OR Potable

Réflexions

- Saturne
- Démarche spirituelle
- Culture
- Naissance d´Adam
- Evangile des Egyptiens
- Réflexions
- Matérialisme et Dieu

Conclusion

- Le prix des choses
- Le livre s´achève enfin





Les Métaux Alchimiques et Santé


Les études sur le corps humain ont été une des principales recherches de l´homme depuis trois à quatre mille ans.
Ces recherches ont abouti à répertorier dans les moindres détails et de façon systématique, tout de ce qui constitue le corps.
Les étudiants en médecine d´aujourd´hui ont la tâche insensée de connaître par cœur les différents noms, de cette classification très poussée, artères, os, muscles, nerfs, les moindres cellules différenciées...etc, tout cela pour se démarquer du profane.

Il y a eu d´autres approches du corps humain .

- Les Chinois, il y a quelques siècles déjà, ont noté qu´il existait une correspondance entre des organes situés à l´intérieur du corps, et des points situés, eux, à la surface du corps : de là, est née la pratique de l´acupuncture.

- Certains ont vu une identité de forme entre l´oreille et l´embryon : de là, est née l´auriculothérapie.

- D´autres ont montré que certaines taches qui apparaissaient au niveau de l´iris de l´œil traduisaient certaines maladies : de là est né le moyen de diagnostic qu´est l´iridologie.

- D´autres soignent en mobilisant la colonne vertébrale.

- Combien d´autres approches encore, amenant de nouvelles spécialisations.

Il faut bien comprendre que ces différentes disciplines ont été développées pour savoir comment agir à distance sur un organe, ou pour connaître à distance et très facilement, les souffrances de cet organe (exemple de l´iridologie).
Des recherches sont menées à l´heure actuelle dans ce sens. On veut ainsi arriver à faire, au moyen d´observations systématiques, le bilan d´un malade, comme on peut faire un bilan de comptabilité.
(On fait d´ailleurs déjà des bilans médicaux par ordinateur.).

De telles sciences sont, en fait, des sciences très pratiques et très matérialistes. Elles sont incapables de prendre en compte la globalité de l´Etre absolu.

Des résultats thérapeutiques existent, certes, mais il apparait utile d´en connaître les raisons profondes.
Il serait bon de savoir comment et pourquoi ces différentes disciplines ont été élaborées.

Bien que sincères à leur origine, toutes ces recherches n´ont répondu, bien souvent, qu´à une seule nécessité : celle d´un résultat thérapeutique immédiat, (d´ailleurs souvent dans un souci majeur de rentabilité).
Quant à parler de guérison réelle, il y a un pas énorme à franchir... et on laisse au Temps le soin de faire ce que le thérapeuthe n´a pas réussi.

Les causes de la maladie sont recherchées à l´extérieur de l´individu (nourriture, pollution, etc.), alors que toute personne est potentiellement un malade, et qu´un simple déséquilibre interne provoque l´apparition des maladies ; l´influence de l´hérédité et son poids sur le terrain est encore très mal appréciée.

Une nouvelle direction de recherche médicale à l´heure actuelle est, de découvrir tous les miroirs des organes situés à la surface du corps, et par ce biais, pouvoir lire facilement la maladie de l´organe. La voie parallèle de recherche, étant : comment agir par le biais de ces miroirs sur les organes correspondants.


L´utilisation des sons :


- Par exemple, la méthode de " l´oreille électronique " (audio - psycho - phonologie) consiste à utiliser l´influence des sons pour pallier certaines déficiences du langage et de l´audition, mais aussi, plus largement sur le corps entier.
On peut constater que les sons, sont naturellement choisis dans les chants grégoriens.. en fonction de la foi chrétienne de celui qui professe cette discipline.
(A l´évidence, les chants religieux sont très riches en Mantras qui sont des sons originels très puissants et très conditionnants.) Il va de soi, que s´il s´agissait d´un musulman, ce dernier aurait choisi les sons extraits de ses pratiques religieuses, un bouddhiste aurait agi de même etc...

En réalité, tous utilisent les mêmes mots, les mêmes sons conditionnants ou mantras; le résultat thérapeutique est là, positif ou négatif, mais, au fond, personne ne sait ce qu´il a réellement fait.
Seul, Dieu pourrait le dire, mais, certes pas l´homme en l´état actuel de son savoir et de sa compréhension.

On peut noter, d´ailleurs, que le Hata - Yoga n´est rien d´autre qu´une recherche pour produire les mêmes effets au niveau du cerveau par le biais de mouvements physiques spécifiques correspondant eux-mêmes à des mantras.

Cette science des sons a toujours existé dans toutes les cultures à travers les siècles.
Mais, a-t-elle profité à l´homme ?
On peut en douter en observant l´humanité aujourd´hui, en constatant que l´homme retourne inexorablement vers la bête.

Alors, science de précurseurs ou de dégénérés ?...





Valid XHTML 1.0!