Sommaire

Intoduction

- Quand le Temps est venu
- Une fois par cycle

Alchimie

- Blason Alchimique
- Symbolisme du langage alchimique
- Planètes et métaux
- Azoth
- Le Soufre
- Le Sel
- Le Mercure
- Le Grand Œuvre
- Dénomination de ceux qui œuvrent

Cabale

- Introduction à la Cabale
- Grand Livre du Monde
- Solstice d´Hiver
- Alchimie Divine
- Cabale
- Cabale et Carrés Magiques
- Lettres Mères et le Sacré
- KA-BA-L´AKH

Mantras

- Au commencement était le Verbe
- Les effets du Verbe
- Dies Irae
- Les Mantras

Formes-Vibrations

- Formes Vibrantes de la Nature
- Univers des Formes 1ère Partie
- Univers des Formes 2ème Partie
- La Septième Merveille du Monde
- Formes, Résonances et Vibrations 1ère Partie
- Formes, Résonances et Vibrations 2ème partie
- Arche d´Alliance
- Gisors et Chartres

Nombres

- Les Quarante Jours
- Les Séries

Médecine

- Terre des Hommes
- Plomberie Divine
- Métaux Alchimiques et Santé
- L´Eau
- L´Eau Vibrée
- Le Yoga
- l´OR Potable

Réflexions

- Saturne
- Démarche spirituelle
- Culture
- Naissance d´Adam
- Evangile des Egyptiens
- Réflexions
- Matérialisme et Dieu

Conclusion

- Le prix des choses
- Le livre s´achève enfin





Le Grand OEuvre.

image

Les réactions, les transmutations ne sont pas ignorées de nos savants qui, à Saclay, à l´aide de pile atomique, changent le radium en plutonium et peuvent changer du plomb en or.

Pour parvenir à ces fins, l´énergie prodiguée est à la fois phénoménale et dangereuse et le résultat obtenu dérisoire.
Il ne faut pas oublier que ce sont des centaines de milliards de francs lourds que nous coûte l´énergie nucléaire - résultat d´une transmutation - n´en déplaise à nos chercheurs du C.N.R.S.

L´Alchimiste, dans son laboratoire qui n´est souvent qu´une cuisine, parvient aux mêmes résultats pour quelques billets de cent francs.
J´entends déjà le rire homérique que va déclencher cette affirmation, par ailleurs vérifiable, et les dénégations méprisantes des savants de service.

L´on va me rétorquer la rentabilité des centrales nucléaires, le prix de revient du kw/h... que sais-je encore ?
Un peu de réflexion, quelques calculs me permettent d´affirmer qu´en ce qui concerne cette énergie qui défie toute concurrence, n´entrent pas en ligne de compte, l´énorme investissement qu´a nécessité Pierrelatte et les budgets qu´absorbent les centres de recherche fondamentale.
Tout est calculé comme si le plutonium était gratuit et la recherche bénévole... Les impôts que nous payons et dont une grande partie subventionne C.N.R.S. et C.E.A. et a permis la construction de centrales et d´usines de traitement, sont à ajouter au prix de revient.
Ne nous leurrons pas ! L´électricité d´origine nucléaire n´est qu´un sous-produit de la bombe, objectif premier, industrie de destruction et de mort.
Si recherches et applications nucléaires étaient abandonnées, la libération des capitaux pourrait absorber une grande partie du chômage et l´énergie solaire que l´on condamne, parce que trop coûteuse, reviendrait, quand même, deux ou trois fois moins cher au contribuable.

Poursuivons notre démonstration :
Si l´on essaie d´éteindre une bougie avec un canon de 320 mm, vous pouvez être sûrs du résultat escompté ! Pour être éteinte, la bougie le sera.
Projectile ? Souffle ? Eclats d´obus ? Gravats descendus du plafond ? ( on pouvait, plus simplement souffler dessus!).
Ce n´est, bien sûr, qu´une hypothèse absurde, mais l´énergie dépensée serait tellement énorme pour le résultat obtenu, que l´on serait tenté de crier au fou...
C´est pourtant ce que font nos savants qui manipulent l´atome.
Sans parler, et je me répète volontairement, des déchets considérables qui commencent à s´accumuler - car, avec cette science balbutiante, l´on gaspille beaucoup de matière - et qu´on abandonne aux générations à venir avec le soin de les neutraliser et de s´en défaire !
Il n´y aura pas de Chevaliers de l´Apocalypse...

L´Alchimie n´est pas la recherche du néant, mais de la vie.
Aussi, ce n´est pas en détruisant que l´on peut espérer survivre, mais en construisant, comme l´Univers l´a été.

A présent, parlons du Grand Œuvre :

Nous avons étudié précédemment les matériaux qui entrent dans sa composition et révélé la fabrication du soufre, du sel, du mercure alchimiques. Et la lente préparation de chacun des corps nécessaires à l´opération finale est, déjà, une initiation.
Ces éléments essentiels constituent individuellement tout un monde, mais ouvrent, à eux trois les portes d´un autre monde, comme ces éléments dispersés qu´il faut retrouver et réunir pour avoir accès au trésor perdu.
Trinité philosophale, ils symbolisent tout notre système planétaire ainsi que notre terre, sa structure et sa vie.
Ils sont les trois principes de vie issus de Dieu et retracent par la Voie rapide, la lente évolution de notre planète et des métaux qu´elle contient.
L´homme est là pour regarder, constater et attendre.

Le but final de l´opération alchimique est l´or.
Parce qu´il est un terminus et qu´on ne peut aller plus loin, au-delà de lui.
La transmutation s´arrête là.
Lui succèdent le néant et la mort.
Aussi, est-ce avant cette étape finale qu´il faut chercher et trouver le salut et l´espérance.

Ceux d´entre vous qui s´engagent sur la voie de l´or le peuvent. Mais je les avertis qu´ils entreprennent un périple en tout point semblable à celui de Saint Jacques de Compostelle.
S´ils parviennent à fabriquer de l´or, après avoir compris le sens de leur démarche, après avoir mûri tout au long des étapes pour parvenir au stade de l´Adepte, bénis soient-ils.
Mais, si c´est l´appât de l´or, la convoitise, la volonté de puissance qui les animent, la mort sera au rendez-vous, tant physique que spirituelle.

Le pèlerin qui prenait le chemin de Compostelle, avec, pour tout bagage, le souhait, le vœu que le Saint pouvait exaucer, devait, avant d´arriver à Saint-Jacques, obtenir la guérison escomptée et achever son périple pour rendre grâces.
Si rien ne se produisait le long de la route, le moribond de corps ou d´esprit arrivait à Saint Jacques pour y mourir, n´ayant pas su trouver, au fil des étapes, les puits, la source, qui jalonnent le trajet et dispensent la vie...





Valid XHTML 1.0!