Sommaire

Intoduction

- Quand le Temps est venu
- Une fois par cycle

Alchimie

- Blason Alchimique
- Symbolisme du langage alchimique
- Planètes et métaux
- Azoth
- Le Soufre
- Le Sel
- Le Mercure
- Le Grand Œuvre
- Dénomination de ceux qui œuvrent

Cabale

- Introduction à la Cabale
- Grand Livre du Monde
- Solstice d´Hiver
- Alchimie Divine
- Cabale
- Cabale et Carrés Magiques
- Lettres Mères et le Sacré
- KA-BA-L´AKH

Mantras

- Au commencement était le Verbe
- Les effets du Verbe
- Dies Irae
- Les Mantras

Formes-Vibrations

- Formes Vibrantes de la Nature
- Univers des Formes 1ère Partie
- Univers des Formes 2ème Partie
- La Septième Merveille du Monde
- Formes, Résonances et Vibrations 1ère Partie
- Formes, Résonances et Vibrations 2ème partie
- Arche d´Alliance
- Gisors et Chartres

Nombres

- Les Quarante Jours
- Les Séries

Médecine

- Terre des Hommes
- Plomberie Divine
- Métaux Alchimiques et Santé
- L´Eau
- L´Eau Vibrée
- Le Yoga
- l´OR Potable

Réflexions

- Saturne
- Démarche spirituelle
- Culture
- Naissance d´Adam
- Evangile des Egyptiens
- Réflexions
- Matérialisme et Dieu

Conclusion

- Le prix des choses
- Le livre s´achève enfin





Azoth

dessin

En vous donnant la composition des éléments fondamentaux qui entrent dans la confection du Grand Œuvre, nous savons par avance que les minéraux qui permettent leur réalisation vont disparaître du marché dans un laps de temps très court, pour rendre impossible leur fabrication.

Mais, si on donne ces formules en clair et intégralement, c´est pour dévoiler une autre science oubliée et méconnue, science qui sera pour vous une révélation et qui vous ouvrira les portes de la vie tant matérielle que spirituelle.

Pourquoi dévoiler à présent ce qui a été caché avec tant de précautions depuis des siècles ?

C´est dans l´espérance qu´il vous reste encore cet instinct de conservation, instinct d´origine divine qui veut que vous refusiez le néant proche ou à venir, et la mort de l´Esprit.

Faut-il parler des centrales thermonucléaires, des déchets radioactifs qui s´accumulent, de ce lent épuisement de notre Terre-Mère que l´on vide de ses forces vives ?

Nous pouvons traiter d´irresponsables, nos technocrates patentés qui feignent d´ignorer les répercussions, même lointaines de cette utilisation de l´atome et qui préparent en bureaucrates appointés le plus vaste génocide des temps Nouveaux, oublieux d´un passé où un Colbert, soucieux d´une marine à voile pour les hommes du 20ème siècle, faisait planter la Forêt de Tronçay.

L´ordinateur d´Alphaville nous avait fait pressentir ces sociétés structurées qui feront de la planète une énorme fourmillière, ces robots aux traits humains, aux corps vivants, privés d´esprit et qui auront oublié questions et réponses...

Le sentiment de malaise qui se généralise, le "Ras le bol" qui gronde, veulent dire refus du néant, non à l´absurde, à l´imposture. Il est temps de changer et il faut redonner espoir et foi à ceux qui le désirent.

Les sciences anciennes sont les plus justes parce que très proches de la nature et d´origine divine. C´est naturellement que les hommes les ont connues, acquises par cet instinct, cette intuition, don de Dieu et que nous avons perdus. Ils percevaient ce qui leur était favorable : herbes qui guérissent, formes bénéfiques qui vibrent, résonnent et permettent de guérir ou de communiquer avec Dieu.

S´ils avaient la foi, la ferveur, le respect, ils savaient alors ce qu´il fallait faire sans chercher, avec un instinct sûr car leur esprit étrangement disponible captait la connaissance, était en liaison avec Dieu.

Leur connaissance était du domaine du sacré, d´où le nom : AL CHEMA. Un des berceaux de cette science, l´Egypte ou Terre Noire l´a fait aussi appeler AL CHEMIE. Et l´association de ces deux mots, phonétiquement très proches, signifie "Art sacré" en Egypte.

Ceux qui s´intéressaient à cet Art, se rapprochaient par leur action, de Dieu : Des Pharaons aux Celtes, l´art sacré a été le privilège de quelques-uns : grands prêtres, initiés...Ils ont édifié pyramides et temples, dressé des dolmens, construit des cathédrales pour utiliser toutes les possibilités de cette science que l´on nomme Alchimie.

Moïse avec son Arche d´Alliance a été un précurseur en matière de miniaturisation : en effet, c´était une cathédrale portative qu´il avait construite sur l´ordre de Yavé.
Il la définit ainsi : un grand coffret surmonté d´un toit pyramidal, et qui contient les secrets divins ainsi que le feu et la flamme.
Elle était faite de trois éléments : bois précieux, résine et or.
C´est l´œuvre de Dieu ou théurgie. L´Arche est le symbole de la science sacrée, incorruptible et protégée par Dieu : quiconque la touchait était tué par la foudre de Dieu.

On voit alors que Jupiter, Zeus tonnant, ne sont pas sans liens avec le Dieu des Juifs.

Il sauvegardait l´espèce avec l´Arche de Noé.
C´était aussi la barque divine qui, sur le Nil, transportait l´âme des morts à la recherche des dieux, comme le bateau Argô à la recherche de la Toison d´or.

Il est le principe de la conservation et de la renaissance des êtres, d´où la forme pyramidale de l´Arche, selon Saint Martin, il est la source de toutes les puissances du cycle.

La légende veut que l´Arche d´Alliance cachée par Jérémie doit réapparaître à l´aube d´un Nouvel Age : il sera le commencement de la sagesse et annoncera la fin d´une ère de corruption et d´envie.

Il redonnera l´espérance, la connaissance et l´objet issu de Dieu, servira à faire réapparaître Dieu.

AL CHEMIE - de Terre Noire qui désigne l´Egypte.
AL CHEMA - Art Sacré
AL KAMA - Racine de henné, de couleur rouge, utilisée en Egypte.

De l´Egypte pharaonique à nos jours, l´Art sacré n´a cessé de compter des représentants, des disciples et adeptes.

Depuis les temps les plus reculés, la leçon n´a cessé d´être transmise et rien ne s´est perdu, perpétué par la tradition orale et par des écrits symboliques.

Les vieilles légendes et même nos religions sont les supports et les témoignages de son existence, de sa réalité, et témoignent inlassablement de ce savoir qui s´inscrit, parfois à leur insu, dans un porche de cathédrale, dans le filigrane d´un récit (exemple : les Chevaliers de la Table Ronde).

Religion de la science hermétique qui ne s´exprime que par symboles et énigmes dans ses propres écrits.
Fait-on allusion aux métaux (soufre, mercure, sel), à leur utilisation dans l´Œuvre ? Le récit devient tout aussitôt incohérent, mystérieux, obscur, de manière à n´être compris que des seuls initiés, à rebuter les simples curieux, et à mettre hors d´atteinte du vulgaire un savoir dont il n´est pas digne - ce qui n´a pas peu contribué à créer, dans l´esprit de bien des gens, la confusion entre Alchimie et charlatanisme.

De nos jours, les détracteurs de cet Art sont le plus souvent les chimistes qui refusent ce qu´ils n´ont pu comprendre, et n´ont pas appris et qui, prisonniers de leurs structures mentales, renient la démarche scientifique, la recherche, à leurs yeux aberrante, de ces premiers savants.
Ils consentent à noter les singularités, les accidents fortuits, bien qu´ils utilisent en laboratoire, pour leurs expériences une multitude de produits fabriqués par les Alchimistes : acide azotique, sulfurique, bases, sels, nitrates et sulfates.. - l´usage du bain-marie des distillations, des fermentations.. jusqu´au four à réverbères, sans omettre l´homéopathie et l´acupuncture.
Chimie née de l´Alchimie et qui la désavoue : chimistes frais émoulus de l´université qui condamnent leurs maîtres lointains et sages.

Reniée, méconnue, ravalée au rang de pratiques superstitieuses et magiques, l´Alchimie a été rejetée pendant bien des siècles. Seuls quelques individus épars ont perpétué la tradition dans le secret de leurs officines, le plus souvent étrangers aux préoccupations présentes, aux progrès de la technique, à l´évolution du monde moderne. Et tant que les techniques de guerre sont restées balbutiantes, il était bon qu´elle demeurât ignorée.

Mais, à l´heure actuelle où des équipes de chercheurs et de techniciens jouent avec l´atome, où un énorme potentiel de guerre est mis en place, où les savants perturbent à l´envie la planète, l´Alchimie ne peut continuer d´assumer ce rôle. Elle se doit d´intervenir, pour réduire, atténuer les cataclysmes que nous préparent nos modernes apprentis sorciers.

Aussi, l´heure est venue de porter à la connaissance de tous, en un mot, de divulguer ce savoir très ancien en donnant en clair les matériaux qui entrent dans la composition - appelée Grand-Œuvre - ainsi que sa lente élaboration.





Valid XHTML 1.0!