Sommaire

-   Préface

-  Il y a bien longtemps

-  L´homme a-t-il depuis toujours été en conflit avec ses frères ?

-  Les Cathares

-  Des philosophes aux grandes révolutions

-  Histoire et fascisme

-  L´homme face à la religion

-  Quel est le sens du diable ?

-  L´Information

-  Vision juste - enfer & paradis

-  Si l´homme voulait être digne

-  Société autoroute

-  Le Cirque

-  Exister et Responsabilité

-  Le Mal de la Société

-  Quand l´habit fait le moine

-  Soit Babel et tais-toi !

-  Chauvinisme

-  Existence et recherche de Dieu

-  Liberté et l´Informatique

-  Le Clonage

-  Quelle place pour un "Don du Ciel" dans nos sociétés ?

-  La Quatrième Dimension

-  Si Moïse m´étais conté

-  Alchime - Alchimie divine

-  Divine Société

-  Conscience et finalité

-  Et parce qu´ISIS après la mort d´OSIRIS...

-  La Mort Satanisée

-  L´Anté-Christ

-  Paraboles

-  Hiéroglyphes

-  SIL

-  Occident-Saturne

-  Connaissance des anciens dans l´antiquité

-  Le Soleil et les pyramides

-   La Rose des Temps

-  Pourquoi a-t-on fait naître Jésus en l´an zéro?

-  Est-il normal que sciences et religions soient incompatibles ?

-  Déplacement du Soleil dans l´année

-  Le Huit Solaire

-   Le Déluge et ses correspondances avec les fêtes de Pâques

-  Références à certaines données romaines

-   L´auteur

-   Pourquoi ce livre





La Vison Juste
Notion d'Enfer & Paradis


Pour que l´homme puisse communiquer avec l´espace, il faut le concevoir comme un poste émetteur et récepteur.
La longueur d´onde de réception doit être d´accord avec celle de l´émission.
Donc ceux qui recherchent une harmonie avec la Nature, la Création, doivent se mettre sur la même longueur d´onde en essayant de comprendre les raisons de leur présence sur Terre et c´est cette compréhension qui les mettra en liaison.
Les tricheurs ne peuvent y avoir accès.

Si cette liaison n´a pu être réalisée plus tôt, c´est parce qu´on ne disposait pas des informations nécessaires pour susciter la vision juste qui ne pouvait naître que de la compréhension de l´homme à travers la matière.
L´existence de l´homme-matière n´est pas du tout maléfique, elle fait partie d´un travail à accomplir qui devait l´amener à comprendre le rôle qu´il avait à jouer, celui d´intermédiaire.
Mais l´homme ne veut pas de ce rôle, il veut être Dieu lui-même.
Il n´a jamais été vraiment en harmonie avec la Nature et il est capable maintenant de faire sauter la Terre, de modifier le génétique.
Il n´en a pas le droit et ce faisant, il signe lui-même son arrêt, sa Fin.
Ses prétentions à vouloir aller dans le Cosmos sont de pures utopies !

il fera comme la comète : en allant vers ce qu´il croit être l´infini, il retournera toujours vers le Soleil et s´y jettera.

L´homme fini, est celui qui a subi tous ces avatars comparés par certains à une période appelée : Enfer.
Personne ne l´a obligé à le créer et il l´a aggravé par sa cruauté infinie.
Dans les bandes dessinées, lorsqu´on veut faire apparaître une société paradisiaque, on met toujours en scène des personnages appartenant à notre société, car l´homme n´a pas la possibilité de l´imaginer.
Pour certains, le paradis est la méditation transcendentale, pour d´autres c´est le yoga ou encore la drogue, le foot, la musique, chacun le situant dans l´insconscience>.
D´ailleurs il est dit que le Paradis appartient aux simples d´Esprit, aux innocents.
Mais l´Eden n´est pas l´abrutissement, c´est le désir, l´effort de l´homme pour se perfectionner.
On ne voit pas quel paradis peut atteindre un contemplatif qui ne fait que s´admirer lui-même !
Bouddha avait peut-être une vision du Créateur, mais le fait de se retrancher du monde était s´abstraire d´une réalité.
Le paradis pour un ermite est de se mettre à l´abri des tentations qu´il ne peut éviter en vivant avec les autres.

Les gens sont incapables d´imaginer le Paradis, si ce n´est avec des anges.
En fonction de leur égoïsme, de leur orgueil, ils voulaient jusqu´à présent justifier leur vie par leur bonheur dans l´au-delà.
Par contre, pour l´Enfer, ils font preuve de beaucoup d´imagination et amplifient cette notion de cruauté, de souffrance par le feu, de telle sorte que leurs saloperies paraissent minimes en comparaison.

Les Cathares n´étaient pas dupes de cela puisqu´ils disaient que la vie sur Terre était un Enfer.
Mais c´est l´homme qui l´a rendue infernale ! La vie n´est pas un Enfer pour les animaux, en dehors de l´homme.
Si elle l´est devenue maintenant pour tous, c´est par sa faute, donc la notion de l´Enfer a été surestimée et inventée par l´homme qui fait tout pour la justifier au maximum.
En cette fin de cycle, on se rend compte que cette notion est tellement ancrée en lui que les personnages imaginés pour illustrer les livres d´enfants en sont tous imprégnés avec leurs bouches énormes, leurs têtes sans yeux, sans nez et les mondes monstrueux dans lesquels ils évoluent.
On retrouve ces personnages à la télévision, façon détournée de normaliser ces monstres.
Aux yeux des enfants, on fait passer le dragon pour un être débonnaire de façon à le faire admettre à leur insu, et comme il est une justification des saloperies humaines, on normalise ainsi la laideur : le dragon et l´on devient aussi hideux que lui. On cherche à oublier ses responsabilités.

Actuellement, l´homme en est au point d´en vouloir à un volcan en éruption, comme l´Etna, à faire sauter ses pentes à la dynamite et pourquoi pas à coups de canon ou de bombes ?
Bientôt on utilisera tout cet arsenal contre la Terre à laquelle on déclarera une guerre ouverte.
Et les soldats, au nom de la patrie, iront se faire tuer pour arrêter un écoulement de lave, alors que c´est un phénomène naturel, la Nature étant la représentation de Dieu.
Pourquoi vouloir à tout prix la combattre ?
L´homme est vraiment le roi de l´incompréhension et les exemples ne manquent pas !






Valid XHTML 1.0!