Sommaire

-   Préface

-  Il y a bien longtemps

-  L´homme a-t-il depuis toujours été en conflit avec ses frères ?

-  Les Cathares

-  Des philosophes aux grandes révolutions

-  Histoire et fascisme

-  L´homme face à la religion

-  Quel est le sens du diable ?

-  L´Information

-  Vision juste - enfer & paradis

-  Si l´homme voulait être digne

-  Société autoroute

-  Le Cirque

-  Exister et Responsabilité

-  Le Mal de la Société

-  Quand l´habit fait le moine

-  Soit Babel et tais-toi !

-  Chauvinisme

-  Existence et recherche de Dieu

-  Liberté et l´Informatique

-  Le Clonage

-  Quelle place pour un "Don du Ciel" dans nos sociétés ?

-  La Quatrième Dimension

-  Si Moïse m´étais conté

-  Alchime - Alchimie divine

-  Divine Société

-  Conscience et finalité

-  Et parce qu´ISIS après la mort d´OSIRIS...

-  La Mort Satanisée

-  L´Anté-Christ

-  Paraboles

-  Hiéroglyphes

-  SIL

-  Occident-Saturne

-  Connaissance des anciens dans l´antiquité

-  Le Soleil et les pyramides

-   La Rose des Temps

-  Pourquoi a-t-on fait naître Jésus en l´an zéro?

-  Est-il normal que sciences et religions soient incompatibles ?

-  Déplacement du Soleil dans l´année

-  Le Huit Solaire

-   Le Déluge et ses correspondances avec les fêtes de Pâques

-  Références à certaines données romaines

-   L´auteur

-   Pourquoi ce livre





Paraboles

Ce livre a été écrit sans paraboles, de façon à éliminer toute possibilité d´interprétations multiples et surtout afin de ne pas faire dire aux mots ce qu´ils n´ont pas voulu dire comme cela s´est produit pour des personnages comme Jésus qui parlaient de la sorte, ce qui permettait à chacun d´interpréter ses paroles à sa convenance.
De ce fait, l´auditoire s´accroît puisque chacun y trouve un contentement selon ses aspirations. Un gourou s´exprimant en paraboles a de nombreux adeptes, différents les uns des autres, chacun ayant la posaibllité de transposer les paroles du Maître selon ses croyances.
Par contre, celui qui cherche à se singulariser ne peut utiliser de paraboles et il limite ainsi le nombre de ses adeptes.

En réalité, les paraboles sont utilisées par des gens désirant plaire au public. Elles sont donc le contraire de la Vérité. Celui qui va droit au but ne plaît pas. Les gens sont heurté mais au fond d´eux-mêmes, ils savent que cela est vrai, ils ont la notion du bien et du mal. Mais ce n´est pas une prise de conscience et comme ils ne veulent pas lâcher ce qu´ils ont acquis, ils refusent de se remettre en question.

Le principe des paraboles est utilisé dans bien des domaines, notamment celui de la religion où chacun voit Dieu à sa façon.
Il n´y a qu´un seul Dieu et une multitude d´individus donc la vision devrait être la même pour tous, seul le comportement de l´individu envers Dieu pourrait changer, selon sa personnalité, la différence étant chez l´individu, non pas chez Dieu. On est surpris d´entendre parler de monothéisme alors que les religions laissent apparaître autant de dieux qu´il y a d´individus sur Terre.
Même les religieux ont des visions différentes de Dieu entre eux. Leur enseignement se faisant sous forme de paraboles, permet des interprétations divergentes et donne naissance à des ordres distincts. Le jésuite socialiste n´aura pas la même optique que le jésuite fasciste et pourtant, les deux existent. C´est ainsi que les traducteurs des évangiles donnent une interprétation personnnelle des textes.
Dans L´Evangile de Thomas, Jésus dit : " Heureuse la femme qui n´enfantera pas ". Eux, s´empressent d´expliquer qu´en ce temps-là, il était heureux qu´une femme ne soit pas enceinte car en cas d´invasion elle pourrait ainsi courir plus vite... C´est complètement absurde et ils savent très bien ce que Jésus a voulu dire.
" Heureuse la femme qui n´enfante pas ... car il y a trop d´enfants sur Terre, là est le problème ! ". Jésus (ou Thomas) a terminé sa phrase trop tôt et cela devient une parabole par manque de précision.

Les exemples d´interprétations multiples ne manquent pas.
Ainsi, le cyclone souvent considéré comme le "doigt de Dieu" est peu à peu devenu une manifestation diabolique. De divin au départ, à peine l´homme en souffre-t-il, il devient l´œuvre du Diable. Dieu n´a pas le droit de s´exprimer.
Le mot Dieu lui-même est sujet à caution. Selon les individus, il peut être transformé et prendre une toute autre signification. Un curé à qui l´on demandait si le cyclone était le doigt de Dieu, disait qu´il ne fallait pas le concevoir ainsi car des hommes en pâtissaient, donc c´était diabolique. En tant que chrétien, le mot Dieu lui a permis de faire de lui-même un glissement vers le Diable. En fait, il a joué la carte de la diplomatie car il savait très bien que le cyclone faisait partie de la Création divine mais s´il l´avait dit, les familles des victimes auraient été scandalisées et il aurait perdu ses ouailles. A ménager ainsi la chèvre et le chou, il en est arrivé à dire que Dieu et le Diable ne font qu´un.
C´est le mot Dieu qui est à incriminer, inventé volontairement il est à lui seul une parabole. Si on disait Le Créateur de la Nature il n´y aurait pas de confusion ou d´interprétations diverses, le cyclone étant Naturel.

Les intellectuels créent des incompréhensions: en faissant filtrer à travers leurs écrits plusieurs interprétations, mais cela permet de plaire à davantage de lecteurs. L´intellectuel se personnalise par son besoin d´essayer de faire dire aux autres ce qu´ils n´ont pas dit : il commentera un tableau de Picasso en disant que le peintre a voulu exprimer ceci, cela..etc Le propre de l´intellectuel est vraiment de parler pour ne rien dire !
Dans la société, tous les différents viennent pratiquement d´un manque de précision et les gens tolèrent cette facon de faire. Un simple contrat peut s´interpréter de différentes manières; il suffit d´avoir la loi avec soi pour être couvert, l´imbécile étant celui qui s´est laissé prendre au piège.

En politique, les paraboles permettent aux Chefs d´Etats de déclarer : " J´ai raison ", alors que l´un est fasciste, l´autre communiste ou socialiste, gauchiste ou royaliste. La conscience tranquille, ils prétendent tous agir pour le bien de l´humanité alors que sans exception, ils utilisent et maltraitent les hommes.
L´hypocrisie et la duplicité du langage sont responsables de tels faits.







Valid XHTML 1.0!