Sommaire

-   Préface

-  Il y a bien longtemps

-  L´homme a-t-il depuis toujours été en conflit avec ses frères ?

-  Les Cathares

-  Des philosophes aux grandes révolutions

-  Histoire et fascisme

-  L´homme face à la religion

-  Quel est le sens du diable ?

-  L´Information

-  Vision juste - enfer & paradis

-  Si l´homme voulait être digne

-  Société autoroute

-  Le Cirque

-  Exister et Responsabilité

-  Le Mal de la Société

-  Quand l´habit fait le moine

-  Soit Babel et tais-toi !

-  Chauvinisme

-  Existence et recherche de Dieu

-  Liberté et l´Informatique

-  Le Clonage

-  Quelle place pour un "Don du Ciel" dans nos sociétés ?

-  La Quatrième Dimension

-  Si Moïse m´étais conté

-  Alchime - Alchimie divine

-  Divine Société

-  Conscience et finalité

-  Et parce qu´ISIS après la mort d´OSIRIS...

-  La Mort Satanisée

-  L´Anté-Christ

-  Paraboles

-  Hiéroglyphes

-  SIL

-  Occident-Saturne

-  Connaissance des anciens dans l´antiquité

-  Le Soleil et les pyramides

-   La Rose des Temps

-  Pourquoi a-t-on fait naître Jésus en l´an zéro?

-  Est-il normal que sciences et religions soient incompatibles ?

-  Déplacement du Soleil dans l´année

-  Le Huit Solaire

-   Le Déluge et ses correspondances avec les fêtes de Pâques

-  Références à certaines données romaines

-   L´auteur

-   Pourquoi ce livre





Quelle place pour un "Don du Ciel" dans nos sociétés ?


La prétention humaine peut-elle aller jusqu´à la paranoïa meurtrière ?
Pour garder un mal-acquis, l´homme est prêt à se justifier, au nom de la société et de ses actes même les plus abjects. Mais le meurtre est-il l´acte le plus immonde ?
L´espérance de l´homme, son désir du merveilleux, fond comme neige au Soleil, quand ce merveilleux se réalise dans un but d´opportunisme et de monopole.
Certains auteurs ont abordé le merveilleux à travers des mythes et des légendes pour faire comprendre à leurs contemporains et aux générations futures l´immense valeur de l´espérance et du désir dans l´évolution, prophétisant des échéances possibles et espérées dans le Cycle de l´homme.

Que penser de la naissance mystérieuse
des enfants divins ?

Si aujourd´hui le même miracle, annoncé à l´ère des Poissons se produisait, que feraient les hommes..?
Où serait le merveilleux dans notre siècle ?
A l´ère des prothèses, des manipulations génétiques, de l´insémination d´ovules fécondées artificiellement, que se passerait-il si une naissance exceptionnelle survenait chez une vierge, que feraient les parents de ce nouveau "Jésus" ?
La médecine crierait automatiquement à la supercherie, même si le Ciel se manifestait pour annoncer un tel événement.
Plus matérialiste que l´enfant pour qui tout est possible, l´adulte refuserait la vierge-mère, refuserait le signe dans le Ciel, cherchant à l´expliquer par le passage d´une comète ou tout autre phénomène astronomique rationnel...
Et pourtant, l´homme sait au fond de lui-même qu´il peut accéder à cette vision mais seulement s´il le mérite.

Poursuivons la transposition, de nos jours, dans le contexte de notre culture occidentale, cette vierge-mère, serait-elle capable d´assumer une telle responsabilité ?
Ne deviendrait-elle pas orgueilleuse d´avoir été choisie ?
Son instinct maternel ne l´amènerait-il pas à vouloir s´accaparer cet enfant pour en jouir un maximum, égoïstement, sans se soucier du message universel, que plus tard il aurait à transmettre ?
Et son père adoptif, que ferait-il ?
Serait-il lui aussi capable d´assumer sa charge ?
Quand on est responsable de rien, pas même de l´enfant, et que l´on touche les allocations familiales !..
Heureux, jaloux, il oublierait fatalement la mission confiée, ce nouveau Jésus serait automatiquement pris en totalement charge par des parents exclusifs, condamné avant même d´avoir existé. Il n´aurait plus aucune chance d´être disponible, d´être lui ; enfant adoré, pourri, perdu à jamais, voué au néant et à la malédiction.
Et le Ciel, aurait-il besoin d´annoncer ce néant ?
D´ailleurs, il n´aurait pas le droit d´intervenir, ce Ciel, car un "Jésus" ne peut exister que par son mérite et intervenir serait contraire à la liberté et à la vérité.
Chacun voudrait imposer Dieu et il ne peut en être ainsi.

Que de choses à apprendre devant le comportement humain, mais rarement dans le bon sens...
Si l´homme aborde la Vérité par la pensée, il la rejette bien loin, ne voulant pas mettre en balance son confort et ses prérogatives. Toujours aussi cruel, rusé, pervers, depuis vingt mille ans l´homme n´a pas évolué en Esprit.
Si l´homme se croit capable de lutter contre Dieu, il s´apercevra vite de son erreur.
Il serait dommage d´en arriver là !
Terre morte de la paranoïa de l´homme...






Valid XHTML 1.0!