Sommaire

-   Préface

-  Il y a bien longtemps

-  L´homme a-t-il depuis toujours été en conflit avec ses frères ?

-  Les Cathares

-  Des philosophes aux grandes révolutions

-  Histoire et fascisme

-  L´homme face à la religion

-  Quel est le sens du diable ?

-  L´Information

-  Vision juste - enfer & paradis

-  Si l´homme voulait être digne

-  Société autoroute

-  Le Cirque

-  Exister et Responsabilité

-  Le Mal de la Société

-  Quand l´habit fait le moine

-  Soit Babel et tais-toi !

-  Chauvinisme

-  Existence et recherche de Dieu

-  Liberté et l´Informatique

-  Le Clonage

-  Quelle place pour un "Don du Ciel" dans nos sociétés ?

-  La Quatrième Dimension

-  Si Moïse m´étais conté

-  Alchime - Alchimie divine

-  Divine Société

-  Conscience et finalité

-  Et parce qu´ISIS après la mort d´OSIRIS...

-  La Mort Satanisée

-  L´Anté-Christ

-  Paraboles

-  Hiéroglyphes

-  SIL

-  Occident-Saturne

-  Connaissance des anciens dans l´antiquité

-  Le Soleil et les pyramides

-   La Rose des Temps

-  Pourquoi a-t-on fait naître Jésus en l´an zéro?

-  Est-il normal que sciences et religions soient incompatibles ?

-  Déplacement du Soleil dans l´année

-  Le Huit Solaire

-   Le Déluge et ses correspondances avec les fêtes de Pâques

-  Références à certaines données romaines

-   L´auteur

-   Pourquoi ce livre





Le Clonage

Que penser des savants dont le but est de fabriquer en laboratoire des êtres identiques et quel rôle peuvent-ils jouer dans l´évolution du genre humain ? C´est ce que nos scientifiques appellent le clonage.

L´inconscience et la bêtise humaines sont mises en évidence par ces personnes qui, au commencement d´une nouvelle ère, veulent imposer leurs conceptions par la parthénogenèse, le clonage par exemple. Ils veulent rendre évidente la supériorité de la race humaine à travers des êtres parfaits, identiques en tout point dans leur beauté, leurs capacités, leurs exploits au saut à la perche ou à saute-mouton, autrement dit possédant les facultés de n´importe quel athlète, ce qui mènera automatiquement à un culte outrancier du corps.

Mais comme des rubis ou des émeraudes synthétiques, ces créatures n´auront pas forcément les qualités des pierres précieuses naturelles. S´il est possible de les concevoir dans leur perfection physique, il faut également envisager leur mort mentale, car n´ayant plus aucune personnalité ils obéiront machinalement à une uniformisation. Un rubis trop parfait possède toujours des qualités semblables et pour ces "humains" fabriqués il en sera de même. Un rubis différent peut par des impuretés amener d´autres propriétés alors qu´un rubis synthétique en est incapable.

Jusqu´à présent, la perfection s´est faite par une sélection naturelle indispensable. Or le clonage supprime cette sélection et si les savants étaient un tant soit peu intelligents et responsables, ils se rendraient compte que leur travaux vont à l´encontre de la continuité de l´espèce, qu´ils sont un arrêt de l´évolution. Appliqué au genre humain dans un nouveau cycle sensé représenter l´homme à la recherche d´une perfection, le clonage est une aberration, une monstruosité. On ne comprend pas le but de cette recherche du sublime à travers le clonage, pas plus qu´on ne comprend qu´une esthétique parfaite puisse avoir une influence quelconque sur une recherche mentale ou spirituelle. Or l´homme par son seul désir, peut devenir différent de ce qu´il a été.
Une telle évolution ne peut se faire que par le biais d´êtres se considérant à égalité entre eux, ne se souciant ni de leur apparence physique ni de leurs performances. Le malade faisant l´effort de se guérir et se passant de l´aide des autres, se sentira alors capable d´accéder aux mêmes possibilités que le bien portant.
Mais l´homme désirant se passer de lui-même, de sa propre nature et mettant tout en œuvre pour cela est un problème inconcevable car ce n´est que consciemment qu´il peut espérer une continuité. Souhaiter l´uniformisation vers laquelle on tend actuellement est contradictoire car c´est l´expression d´un désir de mort, la fin de l´évolution. L´espoir est de changer par un désir, un vouloir intérieur et non par le bistouri !

Malheureusement les gens manifestent un désir fébrile de fabriquer des humanoïdes à tout prix, même en dehors des lois de la nature, soit par des méthodes de fécondation artificielles, soit par des multiplications de cellules et autres moyens. Les savants, les médecins ont un besoin pressant de se mettre en valeur pour justifier l´homme avant tout. Pourtant, il a fallu des milliards d´années d´évolution pour que l´homme existe et ils veulent eux le fabriquer en quelques années. Sans aucune idée des conséquences, ils manipulent le génétique : ce sont des apprentis sorciers et on est outré et inquiet de leur agissements, de leurs titres, de leurs aspirations, de leurs projets.
Ces manipulations cachent en réalité une lutte à mort entre l´homme imbu de lui-même et la Nature ; lutte dans laquelle il se lance à corps perdu, fabriquant des espèces d´embryons inhumains conçus en dehors de toute responsabilité et qui bientôt n´auront plus besoins de mère, ces œufs étant placés dans des bains nourriciers appropriés, sortes de ventres artificiels où ils pourront être multipliés à l´infini… Ils se ressembleront tous et ne seront pas dangereux, dépendant d´un système uniformisant et inhumain, semblable à celui de la termitière qui fabrique des individus correspondant aux besoins.
Recherche diabolique il faut le reconnaître et ce qualificatif prend tout son sens puisque la société tolère, voire même finance ces travaux. Tous ceux qui y participent s´infligent une malédiction irréversible car il est monstrueux de manipuler le génétique de son espèce.
Les clones étant des individus identiques, issus du sperme et du soi-disant super-cerveau du même père, on peut penser qu´ils donneront naissance à une nouvelle race. Alors on peut sans hésiter ajouter un "w" à ce mot, car en réalité ce sera une race de clowns !
Quand on est capable de pratiquer la parthénogenèse et d´inséminer le résultat de telles opération, quel but vise-t-on, sinon celui de fabriquer un "golem" qui régnera sur le monde, à moins que ce ne soit un nouvel Adam de race supérieure ?.. Dieu ne pouvant se concevoir à travers un golem , on est amené à penser qu´ils cherchent par tous les moyens à éviter son intervention, à l´éliminer de la pensée humaine !
Comment est-il possible de concevoir de telles choses ?

Pourquoi critiquer l´avortement et ne rien dire pour la fabrication d´êtres immondes ?
Si la société devait résister encore longtemps, la vie deviendrait impossible, anéantie par la présence de ces êtres monstrueux n´ayant plus aucun rapport avec la Vie telle qu´elle se conçoit. De telles expériences représentent une auto-destruction.
Le principe du clonage est une actualité omniprésente : films et livres le définissent parfaitement et il n´est pas rare d´y voir une série de clones appeler leur père "papa" ou "maître".
Il serait intéressant de connaître la nationalité de ces auteurs et leur obédience philosophique ou spirituelle afin de comprendre dans quel but ils essayent de préparer les gens à l´idée que de tels êtres pourront exister.
Indéniablement rien ne vas plus ! Quand l´humain en arrive à prendre de telles dispositions, on peut imaginer le pire, ne plus croire en l´avenir et souhaiter en finir.

L´homme va-t-il se réveiller avant de mourir ou disparaîtra-t-il sans avoir eu la possibilité de le faire, en restant dans un néant total ?






Valid XHTML 1.0!