Sommaire

-   Préface

-  Il y a bien longtemps

-  L´homme a-t-il depuis toujours été en conflit avec ses frères ?

-  Les Cathares

-  Des philosophes aux grandes révolutions

-  Histoire et fascisme

-  L´homme face à la religion

-  Quel est le sens du diable ?

-  L´Information

-  Vision juste - enfer & paradis

-  Si l´homme voulait être digne

-  Société autoroute

-  Le Cirque

-  Exister et Responsabilité

-  Le Mal de la Société

-  Quand l´habit fait le moine

-  Soit Babel et tais-toi !

-  Chauvinisme

-  Existence et recherche de Dieu

-  Liberté et l´Informatique

-  Le Clonage

-  Quelle place pour un "Don du Ciel" dans nos sociétés ?

-  La Quatrième Dimension

-  Si Moïse m´étais conté

-  Alchime - Alchimie divine

-  Divine Société

-  Conscience et finalité

-  Et parce qu´ISIS après la mort d´OSIRIS...

-  La Mort Satanisée

-  L´Anté-Christ

-  Paraboles

-  Hiéroglyphes

-  SIL

-  Occident-Saturne

-  Connaissance des anciens dans l´antiquité

-  Le Soleil et les pyramides

-   La Rose des Temps

-  Pourquoi a-t-on fait naître Jésus en l´an zéro?

-  Est-il normal que sciences et religions soient incompatibles ?

-  Déplacement du Soleil dans l´année

-  Le Huit Solaire

-   Le Déluge et ses correspondances avec les fêtes de Pâques

-  Références à certaines données romaines

-   L´auteur

-   Pourquoi ce livre





Existence et Recherche de Dieu

"Maudits soient-ils ceux qui ont osé défier Dieu.
Maudits soient-ils, les dieux qui ont permis de tuer en leur nom.
Et pauvres, ceux qui ont accepté ces dieux.
Que disparaissent le mensonge et le reflet de la liberté.
Du néant, sortira la vérité".

On peut à juste titre, se joindre au sens de ces indignations qui se sont justifiées depuis les temps les plus reculés. Les lieux sacrés, les monuments, les temples, les villes saintes, les églises et cathédrales sont là pour le prouver. Mais en réalité, de quoi témoignent ces vestiges ?
D´une recherche de Dieu ou de la justification du point de vue d´une société en un temps donné ?
N´importe quel savant ou philosophe dira que la recherche approfondie de Dieu passe par une juste critique pour aboutir à une juste vision de la vérité.
Certains disent : fanatisme !
Par définition même : emportement, zèle excessif, nous savons qu´à ce zèle s´allient tous les débordements dont celui de déformer la vérité.
D´où vient-il ce fanatisme, pilier, pierre angulaire de toutes les religions du monde ?
Au départ, un fondateur, un créateur illuminé, illusionniste-prestidigitateur, opportuniste, il faut le dire. Il met en scène, s´appuie sur des images, un scénario aux ingrédients attractifs jouant sur l´espérance de ses contemporains, leur pauvreté, leurs souffrances, leurs malheurs.
Quand, tout un chacun est devenu docile, confiant au point de perdre tout esprit critique, le fruit est mûr et le "maître" abuse de cette crédulité et en tire un profit sans limite.
Pour exemples : On se souvient de la sinistre secte des Ashashins, de l´Inquisition, des génocides et actuellement des Ayatollahs.. C´est donc bien la croyance ou pseudo-croyance personnelle de l´un, qui va susciter la crédulité des autres, surtout si ce sont des fanatiques ; alors, ils s´empresseront d´évangéliser pour le bénéfice du "maître", que celui-ci soit sincère ou non dans sa vision, son illumination. Comme pour un artiste du petit ou du grand écran dont le succès et la célébrité sont amplifiés par la publicité et le matraquage.
De tout temps, ont existé ceux qui trichaient sciemment, dont les idées n´étaient que pures inventions et de tout temps également ont existé ceux qui croyaient en la parole donnée, en l´honneur de l´homme. L´enfant croit aux tours de passe-passe des prestidigitateurs ; il croit aux mystères, aux miracles.
Pourquoi l´homme d´antan aurait-il mis en doute un miracle annoncé par ceux en qui il avait confiance. Loin de penser d´emblée à une supercherie, l´homme simple était de bonne foi et n´avait aucune raison d´avoir des soupçons lorsqu´il assistait à la guérison d´un individu qu´il savait être, depuis plusieurs années, paralysé, manchot, aveugle, sourd ou muet. Lorsqu´un soi-disant prêtre ou missionné prétendait guérir par sa foi, rien ne lui permettait de douter de sa fonction car il ne remettait pas en cause l´Eglise toute puissante qui régnait en maîtresse légitimant ces abus. La sincérité de l´homme simple était exploitée ; il ne disposait pas du contrôle de la science comme actuellement (comme par hasard les miracles ont aujourd´hui pratiquement disparu) et ne doutait pas un seul instant d´avoir vu un bras ou une jambe repousser, un aveugle retrouver la vue, un muet parler, un sourd entendre subitement.
Nul besoin d´entrer dans une explication scientifique concernant la possibilité ou l´impossibilité de faire repousser un bras. Même un aveugle - et le spécialiste le confirmera - devra attendre un temps de réadaptation avant de revoir normalement.. Oui, tous ces saints, envoyés de dieu, ou autres qui ont rendu la vue aux uns, la possibilité de marcher aux autres, ne sont que des Mandrakes, des illusionnistes, des charlatans, car pour accomplir les pseudo-miracles, ils avaient besoin de comparses.
Comment peut-on encore de nos jours, considérer ces gens comme des modèles de sainteté ? Ne méritent-ils pas de représenter plutôt l´escroquerie, l´abus de confiance et de pouvoir ?
Heureusement, ont existé des hommes et des femmes qui voulaient guérir les autres uniquement pour la joie de le faire, sans exiger ni argent, ni honneurs et sans religion en contrepartie. Malheureusement pour eux, on les a fait passer pour des sorciers que l´on s´est empressé d´envoyer au bûcher. Souvent, avant de brûler ces parias, ces pestiférés, ces galeux, on les a torturés, passés à la question, écrasés par vengeance, et surtout pour effacer une médiocrité évidente.
Les seuls guérisseurs admis par l´église ou les religions ont été ceux qui ont accepté de se convertir mettant leur dons ou leur savoir-faire au service de la cause toute puissante.
Seuls certains hommes malsains, avides de pouvoir, ont pu utiliser des procédés aussi infâmes pour duper les naïfs et éliminer ceux qui ne se pliaient pas à leur volonté. Ils étaient certains, devant l´indifférence de Dieu, d´avoir remporté la victoire. De là à inventer un dieu à leur image, il n´y avait qu´un pas qu´ils ont d´ailleurs vite franchi.
Evidemment, ce sont eux qui ont pris en charge, petit à petit, toutes les grandes religions issues de recherches personnelles mais non collectives.
- Qui a infligé aux Chrétiens leur charte si ce n´est un César ?
- Qui a imposé aux prêtres leurs propres doctrines ?
- Qui a choisi et interprété les évangiles ?
Des écoles, des séminaires ont été créés afin d´éduquer des valets à coups de baguette et assurer la continuité. Aujourd´hui, la plus grande peur de ces profiteurs n´est pas de perdre leur argent car ils savent comment le voler avec l´appui de leur maffia ; ils craignent uniquement de perdre leurs privilèges. Aussi à leurs yeux, l´enseignement privé doit-il rester un bien acquis et leurs héritiers doivent-ils le conserver.







Valid XHTML 1.0!