Sommaire


-   RB Mémoire de Dieu

-   L´histoire du Messager

-   La mission d´RB sur Fomalhaut

-   L´histoire de la Terre

-   La deuxième moitié du cycle

-   Le passé de Fo

-   Le présent des hommes

-   Le Dieu Fo prisonnier

-   Le devenir du Cycle

-   La parole de Fo


Histoire de Fomalhaut

Le devenir du Cycle.

Le Sage referma l´ouvrage en disant :
- Observe et réfléchis par toi-même. Tu t´apercevras qu´au fil du temps, l´homme voit à la fois ses capacités cérébrales individuelles s´amoindrir, et son savoir se morceller en disciplines de plus en plus spécialisées.

Autrefois, ce qu´un homme seul pouvait faire, il faut maintenant toute une équipe pour en venir à bout.
Peux-tu comparer les monuments anciens qu´un architecte pouvait dessiner seul avec nos tours dont l´élaboration nécessite tout un bataillon de techniciens ?
Les ouvriers d´autrefois étaient capables de créer par eux-mêmes, d´inventer une voiture, un avion...
Maintenant notre éducation fabrique à un bout de la chaîne des ouvriers rendus incapables de toute création, et à l´autre bout des ingénieurs de grandes écoles, qui forment une caste de gens n´acceptant le dialogue qu´avec leurs pareils. Or, même dans ce cas il n´en résulte qu´une conversation mondaine nourrissant très peu de créativité.

Ainsi, s´édifie un cloisonnement de plus en plus étanche entre les êtres, babélisme où personne ne comprend plus personne. Ainsi nait le mépris mutuel, mépris de l´ingénieur pour l´ouvrier, de l´économiste pour le physicien, du médecin pour le guérisseur...

Chacun bâtit des systèmes de pensée, des théories très bien articulées et argumentées mais malheureusement les prémices en sont fausses car basées sur des préférences, des opinions, et non point sur le Savoir général universel.
Ainsi, l´on construit des tours très belles, très hautes, mais où les gens sont malades, ainsi l´on fabrique des ordinateurs mais ils serviront à la mise en fiche des individus, ainsi l´on obtient des rendements mirifiques en agriculture mais l´on y dépense trois fois plus de calories que l´on en a produit ...
Le mode de fonctionnement de la société nous mène à l´anéantissement généralisé, malheureux l´homme lucide qui refuse de se laisser glisser vers la mort car tous les coups seront bons pour le faire taire.
En Occident, la société paranoïaque le traitera lui-même de paranoïaque. En Russie, il sera interné, en Chine rééduqué...
Car ce que la société souhaite, c´est avant tout la tranquillité des mécanismes bien huilés.
N´oublie-pas, déjà en son temps, Socrate dérangeait, on l´a mis à mort.
Vois-tu, si l´on tolère toutes les sectes orientales, les écoles de yoga ..., c´est que leurs membres ne dérangent personne. Ils y trouvent un oubli confortable de leurs problèmes, deviennent par le conditionnement mental des mannequins inexistants.
Ils n´iront plus contester !
On préfère la mort de l´Esprit aux turbulences de la Vie.
Pourtant, c´est bien grâce à des turbulents, des originaux, tout d´abord couverts d´insultes, qu´ont pu être faites les découvertes profitables à toute l´humanité !

Turbulence et originalité devraient être cultivées dans nos écoles. Or, elles y sont brimées, qui peut aujourd´hui échapper à l´éducation-moulinette ?
Même les modèles de société proposant de soit-disants révolutionnaires sont des sociétés du confort mental ne laissant aucune place à l´évolution naturelle.
Les Chinois ont même réussi à organiser un sytème où toute pulsion évolutive est récupérée comme révolution permanente à l´intérieur de la société et ainsi ne pourra servir à son dépassement.
Pourtant une société où tout fonctionne infailliblement, ou tout est soigneusement orchestré planifié, où aucun individu n´agit en égoiste, l´activité de chacun servant le bien de tous, et où chacun en retour reçoit selon ses besoins, un tel modèle de société existe depuis des millions d´années, c´est celle des termites qui élèvent les édifices les plus prestigieux de tout le monde animal.
Alors, pourquoi nous la proposer comme modèle idéal pour l´avenir ?..
Quel est l´intérêt évolutif de telles sociétés ?
Les hommes veulent-ils devenir des termites, même si leur alvéole est équipée d´une TV couleur ?

Enfant, face à cette progression mortelle de la société, un Vivant en Esprit doit refuser d´obéir pour servir la Nature, pour servir Dieu, respecter son passé et permettre son avenir.
L´homme est issu de la lente gestation de toutes les autres espèces, macro-évolution qui se reflète dans la micro-évolution du fœtus. Et toutes les parties du corps humain montrent une certaine parenté avec les structures animales, végétales, comme s´il avait été nécéssaire pour Dieu de créer insectes, noix, oursin ... avant que, de l´expérience acquise, puisse naître un corps humain.
C´est par la connaissance de celà que les alchimistes peuvent soigner l´homme en travaillant les plantes actuelles qui sont les ascendantes de ce qui a fait l´homme.

Mais l´homme, aboutissement de toutes les autres espèces, ne représente pas l´ultime étape. Il n´est qu´un barreau de l´échelle qui monte à Dieu Cosmique.
Pour l´espèce humaine, se termine la période du Taureau, de la fécondation et commence celle de l´Ange.
L´homme doit se muer en cet être asexué, androgyne, la femme devenue homme et l´homme devenu femme.
Il évoluera, parcourant en volant la planète, délivré des préoccupations du sexe, de maternité et de mort, être libre de contraintes intérieures, qui ne contraindra point autrui.
Mais cette ascension risque d´être compromise par la civilisation dont les maux principaux se nomment : démographie, nucléaire, structuration, qui menacent dangereusement de rendre la planète inhabitable à toute créature.
Celà ne peut être accepté par ceux qui sont les compléments de l´homme, parvenus au stade de l´Ange, et qui attendent leurs frères en devenir pour qu´enfin appareille la verte nef en quête de Dieu.
Sans eux, ils ne peuvent le faire et ils feront tout pour qu´une civilisation de morts n´y fasse point obstacle.
Tout, jusqu´à la destruction violente des hommes si ceux-ci ne comprennent à temps...

S´ils étaient contraints de détruire complètement la planète Terre, empêchant définitivement qu´ait lieu à temps l´ascenssion d´autres hommes au stade d´Ange, ce serait très grave et compromettrait l´évolution des Anges eux-mêmes et celle du Grand Cycle.
Car, après cette ultime attente des créatures ailées, tout doit fusionner dans une même compréhension, unissant Temps, Espace et Masse, puissance maximale de Dieu.

Alors, Dieu pourra passer dans une autre dimension, ayant pu annuler celle qui le constituait et dans un monde nouveau, Dieu prendra une autre forme.
Or, vois-tu, cette évolution doit se faire et se fera méme s´il faut éliminer le stade de l´homme de cette ascension, même s´il faut éliminer l´idée même de l´homme en Dieu.






Valid XHTML 1.0!