Sommaire


-   RB Mémoire de Dieu

-   L´histoire du Messager

-   La mission d´RB sur Fomalhaut

-   L´histoire de la Terre

-   La deuxième moitié du cycle

-   Le passé de Fo

-   Le présent des hommes

-   Le Dieu Fo prisonnier

-   Le devenir du Cycle

-   La parole de Fo


Histoire de Fomalhaut

L'histoire du Messager.

A des milliers d´années-lumière de là, quelque part sur la verte Terre, le Sage parlait à l´enfant...
- Aujourd´hui, je vais te raconter une histoire, elle est très belle car elle est vraie : C´est l´histoire du Messager de Dieu.

L´enfant se cala dans le profond fauteuil, heureux à la perspective de passer une nouvelle après-midi merveilleuse à l´écouter.
Le Sage commença son récit :
- Après être resté sur la Terre pendant la moitié du grand cycle de précession, le Dieu la Terre devait laisser les hommes faire seuls leur évolution.
Seul un messager devait intervenir à chaque ère afin de redonner aux hommes le Savoir perdu.
Chaque fois le Messager donnait la Connaissance de la Loi à ceux qui écoutaient. Rares étaient les sourds et les aveugles.
La Vérité était la Vérité et il parlait aux âmes.
La fonction du Messager ? : Frapper, informer les hommes de la Loi quand leur Dieu n´est plus accessible car trop dispersé.
Quand sonnait l´heure, le Messager partait et redonnait le Savoir.
Ainsi, quatre cent quatre vingt-quatre et plus étaient initiés.
Parmi eux, sans souci d´apparences, il choisissait les soixante-douze et enfin pami ceux-ci, douze étaient désignés pour créer le Messie, incarnation de l´Esprit.
Cette incarnation de l´Esprit, la Terre l´a connu à chaque ère : Lion, Gémeaux, Cancer, Taureau, Bélier, Poisson.
Chaque fois, par la force cosmique de l´union des douze, un humain devient le receptacle de la puissance du dieu, alchimie divine, transmutation d´un homme par la connaissance de la Loi, la connaissance du Moment et du Lieu sur la spirale de l´évolution.

La transmutation n´est possible pour l´homme qu´à l´age de vingt-huit ans, sa majorité spirituelle, rarement avant et parfois bien après. De là sont nées les légendes de la mort d´Osiris à vingt-huit ans.
En réalité, c´est de sa naissance dont il s´agit. Par la mort des vieux habits la naissance du nouvel être.
L´homme a besoin qu´à chaque ère on lui rappelle le Un qu´il cherche loin devant lui et qui a été avant lui, qu´on lui rappelle son origine adamique et le peu qu´il représente et le rien qu´il est pour que revive le Un.

Et l´enfant écoutait, se laissait emporter par le récit... La maison était calme et vivante, le feu crépitait doucement. Il aimait cet homme de grande sagesse et venait souvent s´asseoir près de lui. Ses longs monologues n´en étaient pas vraiment à ses yeux car il lui semblait que dès qu´une question se formulait dans son esprit son ami y répondait.
L´enfant passait parfois ses journées à l´aider dans la fabrication d´appareils mystérieux aux formes belles comme la Connaissance. Il était captivé par l´activité créatrice de son compagnon et s´en étonnait.
Un jour, ce dernier lui avait répondu :
- " Tu es enfant, enfant dans la Connaissance, mais tu es plus vieux que moi, plus vieux de milliers d´années, d´une culture aliénante, tandis que moi, malgré mes cheveux blancs, je nais à chaque instant et c´est ainsi que l´on peut créer dans l´oubli du passé mais avec tout le fruit de l´expérience, sinon ce n´est que répétition de soi-même sans cesse, sinon c´est la mort ! "
Ainsi, dans la vieille demeure de pierre, l´enfant écoutait de toute son attention.
Dehors, la pluie tombait sans cesse car sur la planète Terre, même la ronde des saisons était perturbée et l´inquiétude des hommes grandissait.






Valid XHTML 1.0!