Sommaire


-   Histoire de Belvès - Découvertes

-   Belvès & les Templiers

-   Belvès & la Pyramide

-   Belvès Mythologies et Religions

-   Belvès Astronomie & Histoire

-   Position des étoiles au 21 Octobre

-   Belvès & Architecture

-   Dernières observations

-   Epilogue

Complément d'étude


-   Occident-Saturne

-   Connaissance des anciens dans l´antiquité

-   Le Soleil et les pyramides

-   La Rose des Temps

-   Pourquoi a-t-on fait naître Jésus en l´an zéro?

-   Déplacement du Soleil dans l´année

-   Le Huit Solaire

-   Le Déluge et ses correspondances avec les fêtes de Pâques

-   Références à certaines données romaines



Belvès et les Templiers


Il est indéniable que le Castrum a été, au XIIème siècle, la propriété des Templiers. Les faits sont relatés

- Dans les anciens Larousse Illustrés de 1928 (en 5 volumes) où il est dit que Belvès présente des restes gothiques, les vestiges d´un monastère templier et une tour féodale du XIIème siècle.
- Dans des archives ou l´on précise qu´une maison sise, Rue Rubigan, faisait partie de l´Archevêché et que, les Templiers, voisins de cette maison furent dépouillés de leurs biens en 1507 par l´Eglise.

En 1269 l´Archevêché se rendit acquéreur du Castrum de Belvès qu´il partagea avec les Templiers. L´importance de Belvès était connue de l´Eglise et en 1507, elle leur reprit un fief primordial afin que le Roi de France ne puisse se l´approprier. L´accord des Templiers pour la restitution de ce bien, nous fait donc supposer qu´ils connaissaient les intentions du Roi de France à leur égard..

La rue qui allait de l´entrée du lycée à l´hôpital (Castrum) s´appelait : Rue des Templiers. Elle fût débaptisée par un maire contemporain et se nomme actuellement : Rue de la Retraite. On ne voit pas pourquoi et dans quel intérêt on a changé le nom de cette rue.

Pour la petite histoire, il est surprenant de constater que l´archevêque de Bordeaux. Bertrand de GOTH, étant entré en pourparlers avec les Templiers, soit devenu subitement un personnage aussi important. En effet, sans raison apparente, celui-ci devint pape en 1305 sous le nom de CLÉMENT V et installa la papauté en France. Ses relations avec les Templiers avaient une importance que l´on pourrait qualifier de primordiale dépassant de loin les intérêts de l´Eglise. Ne soyons pas dupes, les dates en font foi, Belvès a été le premier geste de spoliation du pape Clément V envers les Templiers. Les privilèges exceptionnels dont ils bénéficiaient ainsi que la caution que l´Eglise leur avait accordée, laissaient à penser que ce qu´ils avaient rapporté de Jérusalem n´était pas si anodin que cela.

Le vrai secret des Templiers n´est-il pas un lieu ou la possession d´un lieu ?
La France n´a-t-elle pas le privilège de ce lieu ?

Les Tables de la Loi ne sont-elles pas des figures géométriques ?
Surtout quand on sait que les Templiers se réunissaient symboliquement autour d´une table ronde. D´où les Chevaliers de la Table Ronde du cycle Arthurien.

On parle de cette table ronde dans "La rosée brûle Sel ". Où est la table ? Quelles sont les figures géométriques des deuxième et troisième tables ? La démonstration géométrique situant Belvès, les fait apparaître.

    - Voir Fig 2


-

    - Voir Grand Format

Les Templiers ont édifié une crypte au XIIlème siècle à même le sol de l´ensemble archéologique. Les précautions observées pour respecter ce sol sont tout-à-fait inhabituelles. L´absence de gravats dans la crypte, la présence de chambres de décharge soulageant la voûte du poids de la terre, prouvent que c´est intentionnellement que ce site a été protégé.

Comme toutes les protections de l´ensemble sont de même facture, on peut penser qu´à cette époque, les Templiers ont découvert ce site, l´ont mis à nu comme nous l´avons fait à notre tour et l´ont ensuite recouvert pour le camoufler. Ceci dans un but bien précis, avec toutes les précautions nécessaires à la protection d´un trésor.

L´aménagement de l´accès à la grotte : passage voûté, murs de soutènement prouvait que les Templiers utilisaient ces lieux à l´insu de tous, pour des rituels connus d´eux seuls.

La bonne conservation de la crypte prouve qu´elle a été utilisée ultérieurement par l´Archevêché, propriétaire des lieux, à des fins rituelles après la décapitation des Templiers. L´accès se faisait par un passage secret.

Le mur du rempart de la deuxième enceinte qui bornait le devant de l´ensemble archéologique. a été en partie conservé jusqu´à nos jours, préservant ainsi ce site.

L´utilisation de cet ensemble a sûrement été la préoccupation majeure des Templiers. Pourquoi auraient-ils mis tant de soin à cacher ce trône solaire ?
De part et d´autre de ce trône des alcôves creusées dans le roc permettent de situer le solstice d´été à une minute près, démontrant ainsi que l´ensemble a une origine solaire. (BELénos chez les Celtes, dieu de la lumière équivalent à l´Apollon des Grecs et au BELphégor des Assyriens).

La direction centrale de ce trône bien spécifique, nous a amené à constater qu´elle donnait un point précis : L´intersection du 30ème parallèle et du 31ème méridien, ou latitude 30° et longitude 31°.