Sommaire


-   Histoire de Belvès - Découvertes

-   Belvès & les Templiers

-   Belvès & la Pyramide

-   Belvès Mythologies et Religions

-   Belvès Astronomie & Histoire

-   Position des étoiles au 21 Octobre

-   Belvès & Architecture

-   Dernières observations

-   Epilogue

Complément d'étude


-   Occident-Saturne

-   Connaissance des anciens dans l´antiquité

-   Le Soleil et les pyramides

-   La Rose des Temps

-   Pourquoi a-t-on fait naître Jésus en l´an zéro?

-   Déplacement du Soleil dans l´année

-   Le Huit Solaire

-   Le Déluge et ses correspondances avec les fêtes de Pâques

-   Références à certaines données romaines



Connaissance des Anciens dans l'antiquité


Les Anciens avaient une connaissance de l´Univers dans lequel ils évoluaient et leur principal souci a été d´honorer ce savoir, tout en l´adaptant à l´usage religieux et en le réservant aux seuls initiés.
Mazdéisme, Bouddhisme, Judaisme, Christianisme, etc.., chacun fait apparaître au moins un personnage majeur présenté comme le précurseur de ces religions et cultes anciens. Mais en règle générale, la religion soi-disant fondée par ce personnage naît après sa disparition.
Par son exemple, sa façon de vivre, d´accepter la souffrance et la mort, il représente une manifestation du sacré dont la transmission écrite et orale en ont conservé le témoignage.

Les religions anciennes, comme celle d´Egypte par exemple, différenciaient les dieux Suprêmes de ceux laissés à l´adoration de l´homme. Faute de pouvoir converser directement avec la divinité Suprême, le peuple s´adressait à ces dieux intermédiaires symbolisant en quelque sorte la vulnérabilité humaine. Il leur faisait part de ses soucis quotidiens, de sa dévotion, de ses espérances, éventuellement demandait des comptes en échange de quelques services rendus.

Dans cette conception, existaient donc les divinités du Panthéon accessibles et ceux bien distincts dans leur pensée qui planaient au-dessus. L´hypocrisie est née de l´apparition et de la justification de nouveaux dieux mis en place par de nouvelles religions, en remplacement des dieux dits païens.
Si l´homme avait essayé de voir clair en lui, au lieu de mépriser et croire ses ancêtres incapables de raisonnements, il aurait tenté de retrouver dans le passé ce qu´il a aujourd´hui perdu : la présence du divin.
Mais, s´estimant supérieur à tous, l´homme actuel, microbe de l´Univers, ose s´adresser directement à son Créateur, pensant que ses lointains ascendants s´entouraient de dieux puérils. L´intellectuel, qui ne représente pas le summum de l´intelligence a tort de ne pas voir à travers l´attitude des Anciens une marque de respect et une connaissance plus poussée de la vérité.

A l´origine, le bouddhisme par exemple, devait avoir une certaine pureté. Mais, son sectarisme et l´invention de méthodes plus ou moins savantes - tels les moulins à prières permettant d´économiser salive et fatigue - posent quelques points d´interrogation !... De même, les castes et les guerres de religion omni-présentes en ces lieux, en prouvent la défaite.
Pourtant, Bouddha lui-même précisait qu´il n´était qu´un homme en quête de vérité. Il disait : " Adorez Dieu à travers moi mais ne m´adorez pas ". Ainsi, mettait-il en garde les gens de ne pas le prendre comme idole, malheureusement, après sa mort, se sont-ils empressés de l´idolâtrer.
En faisant, presque systématiquement, le contraire de ce qui a pu lui être enseigné à l´origine, l´homme actuel fait preuve d´une tenace incompréhension mystique.

Parmi les principaux personnages bibliques, Moïse, prêtre au service d´une divinité, connaissait et respectait le panthéon des dieux égyptiens. Mais banni d´Egypte pour y avoir gravement fauté, il a préféré la justification et l´assouvissement de sa vengeance envers ceux qui l´ont rejeté pour crime à la prise en compte de ses responsabilités. Comportement que l´on peut qualifier de paranoïaque.
Pour s´imposer comme dirigeant, il a tiré profit de la naïveté et du désarroi de son entourage : esclaves, gardiens de troupeau,... il prendra à son compte le savoir acquis en Egypte, le transformant à sa façon afin de mettre en porte-à-faux le Clergé dont il était issu.
Mais ne pouvant du jour au lendemain prétendre détenir une connaissance et n´étant pas d´origine divine, Moïse a dû fabriquer de toutes pièces un arbre généalogique divin à son peuple pour justifier sa " politique ". D´où la parution d´écrits sacrés relatant l´apparition d´Adam et Eve et toute leur descendance.
La naissance d´Adam située en l´an 3761 avant Jésus-Christ n´est pas le fait du hasard. Elle est directement liée à la connaissance du Huit solaire et aux deux périodes qu´il détermine : la saison chaude et la saison froide.
Moïse n´ignorait pas ce phénomène solaire symbolisé chez les Egyptiens par le hiéroglyphe de l´Ankh, situant le commencement de l´intelligence et de la compréhension. L´Ankh tenue par la divinité en sa partie supérieure, donnait la Vie par le bas.