Sommaire

Cycle de l´homme

-   La conscience de l´hominien

-   Il y a 30.000 ans ....

-   La découverte de la pierre

-   La génération spontanée des Adams

-   L´écriture

-   Les premiers Pharaons

-   Les Mythes

-   Osiris, Mythe ou Espérance ?

-   Création de l´Univers

-   Création et finalité du Cosmos

-   Habitat de l´Univers

Réflexions

-   Le Temps

-   L´homme dépend d´un temps bien précis

-   Entretien avec un journaliste

-   Aller plus loin

-   Esprit et spiritualité

Documents

-   Evangile de Thomas - Versets & Commentaires

-   Les Tablettes d´Ebla



L'Evangile selon Thomas
Versets et Commentaires


Ces commentaires sont tirés de notes prises par un auditeur lors d´un débat sur le thème :
" Quelle est la part d´exactitude dans les propos attribués à Jésus ? " .
Ces notes ne sont pas complètes et vous constaterez que certains des versets seulement sont commentés.

L´Evangile selon Thomas fut découvert vers 1945 en Haute Egypte près de la localité de NAG HAMMADI. Des paysans exhumèrent fortuitement d´une galerie rocheuse servant de cimetière, une jarre qui contenait 12 manuscrits reliés en cuir, écrits en langue copte sur papyrus et remontant au IIIème ou IVème siècle de notre ère.
C´est parmi ces livres constituant la bibliothèque d´une communauté gnostique, que se trouvait le précieux Evangile selon Thomas qui commence ainsi : Voici les paroles cachées que Jésus-le-Vivant a dites et qu´a transcrites Didyme Judas-Thomas.
Il contient 114 logia, ou paroles de Jésus. Contrairement aux évangiles traditionnels qui veulent donner une vue globale de l´activité messianique de Jésus, l´Evangile selon Thomas nous livre les paroles de Jésus sans aucun commentaire
.

Au fond, ces paraboles sont dans l´ensemble très lisibles.
Beaucoup ne sont pas d´actualité car cet évangile a été écrit en 40 et Jésus était déjà mort.
La personne qui en a fait la transcription savait que la vérité avait été dite et il y a rajouté l´amertume personnelle de savoir qu´au fond, le travail effectué avait été mal fait, parce qu´ils étaient malmenés et qu´à cette époque, il était très difficile de porter une vérité.
La vérité est surtout difficile à porter quand il n´y a pas unité et c´est pour cela que Jésus parle tout le temps à ses proches de se dénuder.
Quand les hommes sont partagés, tant qu´il y aura une ombre entre eux, tant que la feuille de Siegfrid sera collée dans le dos, tant que persistera un talon d´Achille, ils seront vulnérables.
Comme Samson dans la mythologie, qui, par sa chevelure, seul point de vulnérabilité devient la proie de ses ennemis.
Une personne est vulnérable par la jalousie, la cupidité, la possession, etc.. tant que l´homme n´en sera pas dégagé, n´importe quoi ou n´importe qui peut le mettre à terre.
Chaque individu a ses prétextes, confort, famille, sexe, maladie... qui le pousse à refuser cette unité. Il remet toujours au lendemain sa disponibilité pour des trucs dérisoires mais le Temps, lui, s´arrête-t-il ?..
La disponibilité en parole n´a pas d´intérêt, c´est les actes de disponibilité envers Dieu qui comptent.
Dieu n´est pas à la disposition des hommes et n´allez-pas croire qu´il les appelle un par un. C´est l´homme paranoïaque qui croit cela, parcequ´il ramène Dieu à son image.
Pour que l´homme soit à l´image de Dieu, il faut que le Cycle complet soit accompli et que la compréhension des hommes se fonde et parte d´un seul coup. Le fait de partir individuellement voudrait dire que Dieu n´existe pas !
La vision de Dieu telle qu´elle est, c´est l´ensemble de tous les êtres qui ont participé au travail du cycle, (travail = 565 = E.V.E), et qui vont se rassembler.
Certains prophètes ont annoncé, par la valeur symbolique des chiffres, une puissance correspondant à : 144.000 x 618 générations, cela fait beaucoup de monde - à peu près 90 millions d´âmes -
On peut dire que cette puissance peut représenter l´Unité Esprit de la Terre ou le Dieu de la Terre.
La sincérité fait qu´il a une certaine présence mais elle est dérisoire comparée à l´unité finale qui pourrait être obtenue par un dénudement complet.
Après la mort de Jésus, ses compagnons, ceux qui ont entendu l´enseignement, ont tous regretté.
Quand ils ont vu qu´ils avaient tout perdu, ils ont très amèrement regretté ce qui s´est passé. Ils sont morts martyrisés par leur faute parce qu´ils ont tous fait cavalier seul. N´ayant plus de chef de file, ils ne pouvaient plus faire l´unité. Chacun a traîné sa bosse comme il l´a pu. Ils étaient alors des pauvres types, des âmes errantes, des limaces. Et même s´ils vont à l´unité, ils seront toujours considérés par la Mémoire comme des limaces et en supporteront les conséquences.
A l´époque de Jésus, ils n´avaient pas la charge, des générations antérieures, car l´ère des Poissons, n´était pas la fin du Cycle. Certains faisaient partie des 72 compagnons initiés avec Jésus, après sa mort, ils ont fait leur parcours à titre individuel et certains sont devenus des saints.
A l´ère du Verseau, la boucle est bouclée, ISIS rassemble les morceaux d´OSIRIS, l´homme actuel ne devra pas faire la même erreur.
L´Esprit de la Terre rassemblé est le Dieu de notre habitat, mais l´homme d´aujourd´hui a la capacité d´avoir une vision plus élargie de Dieu à l´échelle cosmique, qu´il devra davantage respecter.

Quand vous lisez l´évangile de Thomas, vous vous apercevez que c´est l´éternel recommencement.
Ce qui s´est passé il y a 2.000 ans, pourrait se reproduire; sauf qu´il y a 2.000 ans, les participants étaient disponibles quand ils ont, à un moment donné, réalisé une unité pour un but commun. Ils ne l´étaient plus après parce qu´ils étaient tous vulnérables, parce qu´ils avaient à leur décharge le fait de savoir que les événements étaient lointains. D´où la désagrégation totale de tout ce qui avait été fait. Ceux qui ont continué après Jésus, à titre individuel sont peut-être devenus des saints pour la chrétienneté, mais ces apôtres étaient de simples gourous car ils ne parlaient plus au nom d´une vérité. Ils parlaient en leur nom. Ils s´étaient purifiés tout seuls, mais ils ne savaient même plus pour qui, ni pourquoi. Ils parlaient de Dieu comme du Diable !
Ils n´étaient pas mauvais, ils ont fait leur chemin, seuls.

Les hommes en quête de Dieu prennent tous le même train et le train ne peut partir que complet.
La responsabilité de l´humain aujourd´hui est donc différente, car dans son aboutissement l´homme est le réceptable de l´intelligence intellectuelle qui est le résultat des 26.000 ans de travail des générations.
La disponibilité, c´est la totalité de soi-même, l´abandon de tout, disponibilité, corps et âme. Comme si l´on vous mettait dans le feu, comme si condamnés à mort vous grilliez à la minute même. C´est cette disponibilité-là que l´homme devrait atteindre. Où plus rien n´a d´importance, biens, argent, famille, santé...
Il ne s´agit pas de mourir, bien au contraire, cette disponibilité apporte la Vie.
La signification du nombre 144.000 est Symbolique.
Elle n´est pas forcément juste.
C´est 12 x 12 : le carré de 12.
Le chiffre de valeur normale de travail : 122 = 144
- Le carré est toujours le chiffre maximum et terminé pour un travail.
- Comme 618, 1/φ, est le chiffre maximum et terminé pour le spirituel.
Quand certains des écrits prophétiques annoncent qu´il y aura une implication d´1 sur 1.000, ils se basent sur un rapport de 144.000.
Il est fonction de la valeur de la multiplication des êtres. Dieu morcelé en autant d´éléments.
Pour réunir le Tout, celui qui veut participer doit être disponible, pas vulnérable.

Voici les paroles cachées que Jésus-le-Vivant a dites et qu´a transcrites Didyme Judas-Thomas :

1.
Et il a dit :
Celui qui trouve l´interprétation de ces paroles
ne goûtera pas de la mort.


Celui qui connait la Vérité, qui a trouvé l´Esprit devient immortel

2.
Jésus a dit :
Celui qui cherche ne doit pas cesser de chercher,
Jusqu´à ce qu´il trouve,
Et, quant il trouvera,
Il sera stupéfié,
Et, étant stupéfié,
Il sera émerveillé,
Et il règnera sur le Tout.


La connaissance est à la fois simplicité et logique. Au départ, le Monde a été créé très simplement, c´est le temps qui a fait sa complexité. Ainsi, au départ, on n´est qu´un embryon, c´est la logique qui nous fait homme. C´est aussi la logique, qui, avec le temps, forme le cristal dans sa structure matérielle;. Toute structure est déroutante dans sa simplicité, elle devient avec le temps d´une complexité redoutable. La vérité initiale est unique, simple, logique, indiscutable.
L´homme doit chercher la connaissance dans la simplicité par son dénudement. La vérité stupéfie dans sa simplicité et sa grandeur.

3.
Jésus a dit :
Si ceux qui vous guident vous disent :
Voici, le Royaume est dans le Ciel,
Alors les oiseaux du Ciel vous devanceront,
S´ils vous disent qu´il est dans la mer,
Alors les poissons vous devanceront.
Mais le Royaume est le dedans de vous
Et il est le dehors de vous.
Quand vous vous connaîtrez
Alors vous serez connu
Et vous saurez que c´est Vous
Les fils du Père-le-Vivant ;
Mais s´il vous arrive de ne pas vous connaître,
Alors vous êtes dans la pauvreté,
Et c´est vous la pauvreté.


Si l´on dit à celui qui est matérialiste que le Royaume est dans le Ciel ou dans la Mer, il pensera que les oiseaux ou les poissons le devanceront. Si vous avez l´Esprit en vous, le Royaume, sera à la fois en dehors et en dedans de vous car vous ne pouvez trouver la vérité qu´au fond de vous-même. Vous saurez alors qui vous êtes et vous saurez que vous faites partie de Dieu.
Si vous ne vous connaissez pas, vous n´êtes que pauvreté car vous êtes dans l´erreur.

4.
Jésus a dit :
L´homme âgé ne tardera pas
A interroger pendant ses jours
Un tout petit enfant de sept jours
Au sujet du lieu de la vie,
Et il vivra,
Parce que beaucoup de premiers deviendront derniers
Et ils seront unifiés.


L´homme peut un jour s´interroger sur lui-même, sur le sens de sa vie, sur l´existence de l´Esprit. Il doit alors devenir comme un petit enfant, c´est à dire dénudé de tout. A ce moment là, il peut reconnaître la vérité en lui et il vivra vraiment. Ceux qui se croient les premiers seront à égalité des derniers, tous les vivants seront unifiés.

5.
Jésus a dit :
Connais ce qui est devant ton visage,
Et ce qui t´est caché te sera dévoilé,
Car il n´y a rien de caché qui n´apparaîtra.


Connais-toi toi-même, regardes-toi, vois ce qui est caché. La vérité apparaîtra quand tout voile aura disparu.

6.
Ses disciples l´interrogèrent et lui dirent :
Veux-tu que nous jeûnions,
Comment prierons-nous
Comment donnerons-nous l´aumône,
Et qu´observerons-nous en matière de nourriture
Jésus dit :
Ne dites pas de mensonge,
Et, ce que vous récusez, ne le faites pas,
Parce que tout est dévoilé à la face du Ciel.
Il n´y a rien en effet de caché qui n´apparaîtra
Et il n´y a rien de recouvert
Qui, à la longue, ne puisse être dévoilé.


L´Esprit ne s´achète pas, ne s´invente pas. On ne peut l´atteindre, ni par des gestes, ni par des rituels, des aumônes ou des jeûnes : tout cela n´est que mensonge pour avoir bonne conscience.
On ne doit rien se cacher, car tout mensonge à soi-même éloigne de l´Esprit.

7.
Jésus a dit :
Heureux est le lion que l´homme mangera,
Et le lion deviendra homme,
Et souillé est l´homme que le lion mangera,
Et le lion deviendra homme.


Lion = Esprit.
Heureux est l´homme qui est touché par l´Esprit, car il devient lui-même Esprit. Souillé est l´homme qui est mangé par l´Esprit, c´est à dire qui n´a pas compris ce qu´est l´Esprit. On n´acquiert l´Esprit que peu à peu par la compréhension. Celui qui n´a pas de personnalité, qui accepte n´importe quoi se trompe, il croit être en accord avec l´Esprit et il n´est que conditionnement, un fanatique capable de tout accepter ne distinguant pas le vrai du faux.

8.
Et il a dit :
L´homme est semblable à un pêcheur avisé,
Qui jeta son filet à la mer
Et le retira de la mer plein de petits poissons ;
Parmi eux,
Le pêcheur avisé trouva un bon et gros poisson.
Il rejeta tous les petits poissons au fond de la mer,
Il choisit le gros poisson sans peine.
Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende !


Dans sa vie, l´homme avisé a retiré beaucoup de poissons mais il a su choisir le bon et rejeter tous les autres dans l´oubli.
Celui qui garde plusieurs cordes à son arc ne peut pas se servir de son arc ; il ne lui faut qu´une corde mais une bonne. L´homme qui veut exister doit rejeter tout le superflu, la vérité suffit.

9.
Jésus a dit :
Voici que le semeur sortit.
Il remplit sa main de graines et les jeta.
Quelques-unes en fait tombèrent sur le chemin ;
Les oiseaux vinrent et les picorèrent.
D´autres tombèrent sur la rocaille
Et ne prirent pas racine dans la terre
Ni ne firent lever d´épis vers le Ciel.
Et d´autres tombèrent sur les buissons épineux
Qui étouffèrent la semence
Et le ver la mangea.
Et d´autres tombèrent sur la bonne terre
Qui produisit un bon fruit vers le Ciel ;
Son rapport fut de soixante par mesure
Et de cent vingt par mesure.


On peut comparer la vérité aux bonnes graines : si on les sème n´importe où, au gré du vent, elles peuvent ne pas pousser. Les personnes avec qui l´on veut partager des vérités peuvent mal en comprendre le sens, ou tout simplement ne pas écouter. Seules celles qui ont de la bonne terre, pour la graine écoutent que la parole soit bien ou mal exprimée.
Quand une parole est donnée, il ne faut pas chercher à imposer un point de vue, de toutes façons, la vérité sera toujours entendue par ceux à qui elle est destinée.

10.
Jésus a dit :
J´ai jeté un feu sur le monde
Et voici que je le préserve
Jusqu´à ce qu´il embrase.


La vision de Dieu, simpliste au départ, devient de plus en plus proche de la vérité quand la parole, le souffle, = OS est donné. Elle est comme un feu avivé par le vent.
A chaque ère, chaque messager ou prophète a maintenu en activité cet embrasement.

11.
Jésus a dit :
Ce Ciel passera
Et celui qui est au-dessus de lui passera
Et ceux qui sont morts ne vivent pas
Et les vivants ne mourront pas.
Les jours où vous mangiez ce qui est mort
Vous en faisiez du vivant.
Quand vous serez dans la lumière,
Que ferez-vous ?
Au temps où vous étiez Un,
Vous avez engendré deux ;
Mais étant alors devenus deux
Que ferez-vous ?


Celui qui a l´Esprit est passant. Il est vivant et immortel. Celui qui n´a pas l´Esprit est mort.
Quand une vérité est entendue, elle peut transformer un mort en vivant. C´est pour cela que celui qui est dans la lumière doit éclairer les autres. Un engendre deux, puis quatre...

12.
Les disciples dirent à Jésus :
Nous savons que tu nous quitteras :
Qui deviendra grand sur nous ?
Jésus leur dit :
Au point où vous en êtes,
Vous irez vers Jacques le juste :
Ce qui ressortit au ciel et à la terre le concerne.


Si la mort frappe celui qui a la parole, le temps venu, il faut aller à l´endroit désigné : Le chemin de JAK, Jacques qui n´a rien à voir avec celui des évangiles car le chemin des Jacques, (noms donnés aux druides) était connu bien avant la chrétienneté.
C´est cela que les hébreux appelaient la Nouvelle Jérusalem.

13.
Jésus a dit à ses disciples :
Comparez-moi,
Dites-moi à qui je ressemble.
Simon Pierre lui dit :
Tu ressembles à un ange juste.
Matthieu lui dit :
Tu ressemble à un philosophe sage.
Thomas lui dit :
Maître, ma bouche n´acceptera absolument pas
Que je dis à qui tu ressembles.
Jésus dit :
Je ne suis pas ton Maître,
Car tu as bu
Et tu t´es enivré de la source bouillonnante
Que j´ai moi-même mesurée.
Et il le prit.
Il se retira et lui dit trois mots.
Or, Thomas étant revenu vers ses compagnons, ceux-ci l´interrogèrent :
Que t´a dit Jésus ?
Thomas leur dit :
Si je vous dis une des paroles qu´il m´a dites,
Vous prendrez des pierres
Et vous les jetterez contre moi :
Alors un feu sortira des pierres
Et elles vous brûleront.


Le Messie est un homme, comme ceux qui l´interrogent et son savoir vient de l´Esprit, source à laquelle tous buvaient. Quand on dit une vérité, il faut savoir qu´elle n´est pas toujours bonne à dire, car ceux qui ne la méritent pas jetteront des pierres. Par juste retour des choses, ceux qui ont jeté des pierres en recevront les éclats et se brûleront.
Si l´on n´a pas en soi la pureté, la vérité n´est pas bonne à entendre car l´on a toujours tendance à se justifier de sa position et à lancer des pierres à celui qui dit juste.

14.
Jésus leur a dit :
Si vous jeûnez,
Vous engendrerez une faute pour vous-mêmes,
Et si vous priez,
Vous serez condamnés,
Et si vous donnez l´aumône,
Vous ferez du tort à vos esprits ;
Et si vous entrez dans quelques pays
Et que vous en parcouriez les régions,
Si l´on vous accueille,
Mangez ce que l´on mettra devant vous,
Soignez ceux qui parmi eux sont malades ;
Car ce qui entrera dans votre bouche
Ne vous souillera pas,
Mais ce qui sortira de votre bouche,
C´est cela qui vous souillera.


Toutes les religions sont basées sur la charité, la prière, le jeûne. Cela n´est qu´erreur, les adeptes pensant aller à dieu par ces moyens artificiels sont mentalement incapables. Etant matérialistes, ils se tournent vers des contraintes physiques.
Pour eux, l´Esprit est un objet que l´on achète ou que l´on peut obtenir par des techniques ou des artifices. Ils ont bonne conscience lorsqu´ils font l´aumône, alors que ce geste ne sert qu´à acheter leur propre salut. C´est l´équivalent de la B.A. du scout, affreux jojo toute la journée et excusé par une B.A. quotidienne.
Si une maison vous accueille, ne profitez pas de la mansuétude des hôtes pour imposer votre point de vue. Soignez les malades sans aucune restriction. Ce qui est donné de bon cœur (nourriture, présent..) doit toujours être bien reçu et ne peut pas souiller l´âme. Mais méfiez-vous de ce qui sortira de votre bouche , mesurez vos paroles, car elles sont de l´ordre de l´intention, et peuvent vous soullier.

15.
Jésus a dit :
Quant vous voyez celui
Qui n´a pas été engendré de la femme,
Prosternez-vous sur votre visage,
Et adorez-le :
Celui là est votre Père
.

Pour ceux qui ne croient en rien, l´Esprit est invisible, immatériel. Mais quand vous découvrez la vérité qui est en vous, il devient visible grâce à la compréhension des choses.
L´Esprit n´est pas engendré par la femme, il se mérite par la recherche et la foi personnelle : c´est Dieu que l´on reconnaît en vous. Alors, vous pouvez vous prosterner sur votre propre visage et l´adorer car cette image est aussi une image de Dieu.

16.
Jésus a dit :
Peut-être les hommes pensent-ils
Que je suis venu jeter une paix sur le monde,
Et ils ne savent pas
Que je suis venu jeter des divisions sur la terre,
Un feu, une épée, une guerre.
Car il y en aura cinq dans une maison,
Trois seront contre deux
Et deux contre trois ;
Le père contre le fils,
Et le fils contre le père,
Et ils se dresseront solitaires.


L´homme matérialiste préfère la jouissance momentannée à la recherche de l´Esprit : C´est Caïn qui tue Abel, Seth qui tue Osiris. La division se fait entre la matière et l´Esprit, car la matière à son propre Dieu, le veau d´or.
Quand celui qui apporte la parole arrive et donne sa vraie valeur à l´Esprit, il y a division, guerre, c´est l´épée, (la parole) qui tranche. C´est le combat du père contre le fils, du fils contre le père, car c´est le combat de la vérité contre l´idole "famille", contre le père-dieu.
Chez les hébreux, un enfant qui entre sous la tente et voit son père nu doit être tué. Voilà la mesure du culte de l´homme en tant que dieu, le père égal de dieu.
C´est en fait, le culte de soi-même.
A ce moment, tous se dressent les uns contre les autres, solitaires, chacun essayant de justifier sa propre image de dieu.

17.
Jésus a dit :
Je vous donnerai ce que l´œil n´a pas vu,
Et ce que l´oreille n´a pas entendu,
Et ce que la main n´a pas touché
Et ce qui n´est pas monté au cœur de l´homme.


Celui qui a trouvé l´Esprit perçoit l´invisible : il voit ce que l´œil ne voit pas, entend ce que l´oreille n´entend pas et touche ce que la main n´a pas touché.

18.
Les disciples dirent à Jésus :
Dis-nous comment sera notre fin ?
Jésus dit :
Avez-vous donc dévoilé le commencement
Pour que vous vous préoccupiez de la fin,
Car là où est le commencement,
Là sera la fin.
Heureux celui qui se tiendra dans le commencement,
Et il connaîtra la fin
Et il ne goûtera pas de la mort.


Ceux qui se demandent ce qu´est la mort, se sont-ils déjà posé la question de savoir ce qu´est la vie ?
La vie, pour le matérialiste, c´est le confort, le bien-être, la stabilité, la sécurité.
Tout cela, c´est la mort pour l´Esprit. Celui qui est vivant se moque bien de toutes ces sécurisations, ce qui lui importe, c´est d´être, d´exister. Sa devise est SUM, je suis.
Il ne veut pas que l´on pense pour lui, refuse le "ça pense pour moi" des morts et des imbéciles. On pense pour le robot, pour le fou, ou pour celui qui n´existe pas. Quand on réalise qui l´on est, que l´on existe, on pense pour soi-même et notre devise devient SUM. Là est le commencement de la vie, la fin de la mort.
Celui qui est vivant en Esprit ne meurt pas.

19.
Jésus a dit :
Heureux celui qui était déjà
Avant qu´il n´existe.
Si vous devenez mes disciples
Et entendez mes paroles,
Ces pierres vous serviront.
Vous possédez en effet cinq arbres dans le paradis
Qui ne bougent ni été ni hiver
Et leur feuilles ne se perdent pas.
Celui qui les reconnaîtra
Ne goûtera pas de la mort.


Tout être a la marque de Dieu en lui et celà avant qu´il n´existe.
Jésus parle de pierres. Il fait allusion à deux pierres.
- La première est le Bétyle, pierre sacrée considérée dans la mythologie comme un Dieu. C´est la pierre mangée par Saturne (Saturne-Chronos dévorait ses enfants pour ne pas être détrôné, à la naissance de Jupiter, sa femme Rhéa lui fit avaler le Bétyle sous forme d´une pierre langée, cette pierre fit vomir Chronos. Jupiter put grandir et détrôna son père.) La pierre langée : c´est le symbole d´une pierre de valeur cachée par une gangue.
Le Bétyle, c´est aussi la pierre noire encastrée dans la KABA qui perpétue un ancien culte adopté par l´islam.
En fait, le bétyle est un leurre : la pierre langée mise à la place de Jupiter, l´appat pour tromper.
- La deuxième pierre dont parle Jésus est la Silice qui peut être rouge ou blanche et qui symbolise SIL, l´Esprit.
Ces pierres sont comparables à des arbres vivants été comme hiver, elles sont le symbole de la continuité de la vie après la mort, de l´Esprit qui survit à la matière.
Quand aux 5 arbres, on peut dire que le chiffre cinq représente cabalistiquement l´homme.

20.
Les disciples dirent à Jésus :
Dis-nous à qui est semblable le royaume des Cieux.
Il leur dit :
Il est semblable à une graine de moutarde,
La plus petite de toutes les semences ;
Mais, quand elle tombe sur la terre travaillée,
Elle produit une grande tige
Qui devient un abri pour les oiseaux du Ciel.


Le royaume de Dieu est pour l´homme, au départ, quelque chose de très petit, une graine de moutarde. Tout être a cette graine en lui.
Si cette graine est dans un terrain favorable, elle germe et donnne une plante assez grande pour vous mettre à l´abri de tous les maux que la Terre peut vous faire supporter.
Si l´on fait grandir cette plante, la Foi est en soi et nulle matière ne résiste. Elle peut même devenir un abri pour les autres.

21.
Myriam dit à Jésus :
A qui tes disciples ressemblent-ils ?
Il dit :
Ils ressemblent à des gamins
Installés dans un champ
Qui n´est pas le leur.
Quand viendront les maîtres du champ,
Ils diront :
Libérez-nous notre champ !
Eux, ils se dévêtent en leur présence
Pour leur libérer
Et leur rendre leur champ.
C´est pourquoi je dis :
Si le maître de maison sait
Que le voleur vient,
Il veillera avant qu´il n´arrive
Pour ne pas le laisser
Percer un trou dans la maison de son Royaume
Pour en emporter les affaires.
Mais vous, veillez en face du monde,
Prenez appui sur vos reins avec une grande force
De peur que les pillards ne trouvent un chemin
Pour venir vers vous.
Car le nécessaire sur lequel vous comptez,
Ils le trouveront.
Puisse-t-il y avoir au centre de vous-mêmes
Un homme averti !
Le fruit étant mûr,
Il est venu rapidement, sa faucille à la main
Et l´a cueilli.
Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende !


Quand vous avez trouvé la vérité, elle est comparable à un champ et vous à un enfant. Quand les maîtres du champ viennent, ils disent : maintenant que vous avez la liberté vous pouvez partir mais pour cela, il faut vous dévêtir complètement. Ne soyez pas vulnérables face à ceux qui veulent s´approprier votre vérité. Votre vérité est à vous, gardez-la ; veillez en face du monde avec toute votre force contre les pillards qui essayeront de vous imposer leur façon de faire. Si vous vous dévêtez, faites le pour vous, pour personne d´autre. Trop de gens cupides ou mal intentionnés n´attendent que ce moment. Si vous êtes encore vulnérable, vous êtes comme un fruit mûr, facile à cueillir. Le Royaume de l´Esprit ne peut s´acquérir que par la nudité complète. Mais alors, n´écoutez que la simplicité et la vérité qui est en vous. Refusez la facilité des sectes, des religions qui ne sont que tromperie. Vous faites partie de Dieu comme une pâquerette fait partie d´un champ de fleurs où toutes les fleurs sont représentées. Restez pâquerette, n´essayez pas de vous identifier aux autres fleurs et refusez que les autres fleurs vous imposent leur identité.

22.
Jésus vit des petits qui tétaient.
Il dit à ses disciples :
Ces petits qui tètent sont semblables à ceux
Qui entrent dans le Royaume.
Ils lui dirent :
Alors en étant petits
Entrerons-nous dans le Royaume ?
Jésus leur dit :
Lorsque vous faites le deux Un,
Et faites l´intérieur comme l´extérieur,
Et l´extérieur comme l´intérieur,
Et le supérieur comme l´inférieur,
Afin de faire le mâle et le féminin
En un seul
Pour que le mâle ne devienne mâle
Et le féminin ne devienne féminin ;
Lorsque vous faites des yeux à la place d´un œil,
Et une main à la place d´une main,
Et un pied à la place d´un pied,
Une image à la place d´une image,
Alors vous entrerez dans le Royaume.


Celui qui cherche, à tout âge, doit être comme un petit enfant car il faut qu´il se dénude de tout, qu´il perde tout ce qu´il a appris, que tout son être soit sans taches. Il faut que son physique soit insignifiant. Il faut qu´il voit le haut comme le bas et le bas comme le haut, c´est à dire Dieu partout. Il faut que son troisième œil, sa perception, soit la même que sa vision. Il faut qu´il fasse abstraction du sexe, qu´il aime sans distinction, qu´il pense à l´anéantissement du sexe. Il faut que sa main devienne une main avec laquelle il soigne, que son pied puisse être remplacé par un autre pied qui lui ne marchera pas sur la terre. Il faut qu´il soit aérien, qu´il s´évade de lui-même. Moïse, Yahvé ouvraient les eaux, Jésus marchait sur l´eau : ils n´avaient effet que sur la matière. Vous, il faut que vous soyez le Ciel. Faites ouvrir le Ciel et alors vous serez dans le Royaume de Dieu.

23.
Jésus a dit :
Je vous choisirai un entre mille
Et deux entre dix mille
Et ils se dresseront unifiés.


Au temps venu, à la fin du cycle, si la loi n´a pas été respectée, il y a une facture à payer. Tout le monde a la liberté de choix, la liberté de refuser l´Esprit et de se contenter de la matière comme cela se passe actuellement. Beaucoup préfèrent l´or à tout et c´est leur droit. Ce n´est pas à Jésus de choisir celui qui est vivant. C´est au vivant de se reconnaître vivant. Il s´apercevra alors qu´il représente une personne sur mille, puis deux sur dix mille, car l´attrait de la matière est si fort que les gens préfèrent la matière à l´Esprit. Mais ceux qui auront choisi se dresseront unifiés car tous les vivants ne feront qu´UN.

24.
Ses disciples dirent :
Enseigne-nous le lieu où tu es
Car il est nécessaire que nous le cherchions.
Il leur dit :
Que celui qui a des oreilles, entende !
Il y a de la lumière
En dedans un être lumineux
Et il illumine le monde entier.
S´il n´illumine pas,
C´est une ténèbre.


Ne demandez pas quel est le lieu où est Dieu car il faut que vous le cherchiez en vous-même. Quand vous avez trouvé la lumière en vous, vous avez l´Esprit et vous devenez lumineux. L´Esprit est si grand qu´il illumine le monde entier. Si vous n´avez pas la lumière, c´est que vous préfèrez la nuit. Toutes les religions actuelles adorent la Lune qui brille la nuit par reflet du Soleil. Vous, soyez Soleils, soyez vivants, refusez la mort.

25.
Jésus a dit :
Aime ton frère comme ton âme ;
Veille sur lui
Comme sur la prunelle de ton œil.


Votre frère est celui qui, comme vous, est vivant. Veillez sur lui, mais avec lui.

26.
Jésus a dit :
Le brin de paille dans l´œil de ton frère,
Tu le vois,
Mais la poutre dans ton œil,
Tu ne la vois pas.
Lorsque tu rejetteras la poutre de ton œil,
Alors tu verras clair
Pour rejeter le brin de paille de l´œil de ton frère.


Connaissez vous d´abord, dénudez vous de tout, débarrassez vous de toute les impuretés mentales, faites la différence entre le bien et le mal. Si vous avez une poutre dans l´œil, vous aurez l´occasion de l´ôter car cela fait partie du travail de dénudement. Alors seulement, vous serez capable d´enseigner aux autres ce qu´est la Vérité. Ne cherchez pas à imposer votre point de vue quand vous êtes vous-même conditionné par les arts martiaux, yoga, abstinence, végétarisme ou toute autre contrainte car ce sont autant de poutres. Quand vous avez libre accès à vous-même, sans artifice, par votre seul volonté mentale, là seulement vous pouvez voir clair et apercevoir la Vérité.

27.
Si vous ne jeûnez pas au monde,
Vous ne trouverez pas le Royaume ;
Si vous ne faites pas du sabbat, le sabbat,
Vous ne verrez pas le Père.


Il s´agit de jeûner en Esprit c´est à dire ne rien accepter mentalement. Vous pouvez trouver le Royaume que par ce jeûne c´est à dire l´abstinence de tout artifice. Et ne faites pas du sabbat une abstinence de nourriture car c´est le confondre avec le sabbat de l´Esprit. Si vous faisiez la confusion, vous deviendriez sabotiers c´est à dire lunaires, incapable de séparer Esprit et Matière. Alors vous perdriez Dieu.

28.
Jésus a dit :
Je me suis tenu au milieu du monde
Et je leur suis apparu dans la chair.
Je les ai trouvés tous ivres ;
Je n´ai trouvé parmi eux personne qui ait soif,
Et mon âme a souffert pour les fils des hommes
Parce qu´ils sont aveugles dans leur cœur
Et ils ne voient pas du tout
Qu´ils sont venus au monde vides ;
Vides, ils chercheraient également à sortir du monde
Si ce n´est que maintenant ils sont ivres.
Quand ils auront rejeté leur vin,
Alors ils changeront de mentalité.


Jésus a dit : je me suis tenu parmi vous sous l´apparence de la chair et je vous ai trouvé ivres c´est à dire rempli de préjugés, de conditionnements, de vanité, de possessions. Personne n´a écouté mes paroles. J´ai souffert pour les hommes car ils sont aveugles, ils n´ont pas compris qu´ils sont venus au monde vides et qu´ils restent vides tant qu´ils n´ont pas compris que la matière n´est que du vide. Vides, ils quitteront le monde ! Ils sont morts et resteront morts ! Celui qui rejette le vin et l´ivresse qu´il procure est celui qui fait abstraction de tout conditionnement, qui rejette son confort, sa gloire, sa sécurité. Celui-là peut changer de mentalité et trouver l´Esprit.

29.
Jésus a dit :
Si la chair s´est produite à cause de l´Esprit,
C´est une merveille ;
Mais si l´Esprit s´est produit à cause du corps,
C´est une merveille de merveille.
Mais moi, je m´émerveille de ceci :
Comment cette grande richesse
S´est mise dans cette pauvreté.


Ne pensez pas que la chair puisse intervenir pour l´Esprit.
Si vous avez réussi à vous guérir grâce à l´Esprit, c´est une merveille.
Si malgré votre corps, vous avez réussi à accèder à l´Esprit, c´est une merveille des merveilles car vous avez trouvé le chemin.
Le corps doit très peu apparaître et il faut le rejeter.

30.
Jésus a dit :
Là où il y a trois dieux,
Ce sont des dieux ;
Là où il y en a deux ou un,
Je suis avec lui.


Là où il y a plusieurs dieux, ce ne sont que des dieux, au sens vulgaire, au sens des religions humaines.
Quand il y en a deux ou un, Jésus est avec lui car il est déjà la représentation de l´un, donc il n´y en a plus qu´un.


31.
Jésus a dit :
Aucun prophète n´est accepté dans son village.
Un médecin ne soigne pas ceux qui le connaissent.


Vous n´êtes pas prophète chez vous car les gens croient toujours que vous êtes comme eux. Même si vous avez trouvé la vérité, ils ne vous croiront pas. Jésus a été renié par sa propre mère. Trouvez Dieu et vos propres parents ne vous croiront pas, pour qu´ils vous croient, il faudrait qu´eux mêmes trouvent Dieu.

32.
Jésus a dit :
Une ville que l´on construit sur une haute montagne
Et qui est forte
Ne peut pas tomber
Ni ne pourra être cachée.


Si vous construisez quelque chose de suffisamment élevé dans l´esprit, elle s´accompagne d´une force résultante. Cette force ne peut être attaquée, elle ne peut pas tomber ni être cachée aux autres parce qu´elle rayonne.
On est invulnérable à condition d´être haut et fort.

33.
Jésus a dit :
Ce que tu entendras d´une oreille,
De l´autre oreille
Proclame-le sur vos toits.
Car personne n´allume une lampe
Et ne la met sous un boisseau
Ni ne la met dans un endroit caché
Mais il la met sur un lampadaire
Afin que tous ceux qui vont et viennent
Voient sa lumière.


Ce que vous avez compris, il faut le proclamer sur les toits car personne ne met un cache sur une lampe parce que ça ne sert à rien.
Quand vous avez la Connaissance, donnez-la et ne la cachez pas. Diffuser et non pas garder pour soi.
La Connaissance donnée n´est pas une quête personnelle, donc la question : pourquoi moi ?, c´est faux !
Si on vous donne quelque chose, c´est pour transmette. Une lumière ne se met pas dans un placard. Tout le monde doit la voir.

34.
Jésus a dit :
Si un aveugle conduit un aveugle,
Ils tombent tous deux au fond d´une fosse.


Inévitable ! J´aurai même ajouté "fosse à merde", mais c´est pas moi qui traduis !

35.
Jésus a dit :
Il n´est pas possible
Que quelqu´un entre dans la maison du fort
Et la prenne de force
A moins qu´il ne lui lie les mains :
Alors il bouleversera sa maison.


Il ne s´agit pas de la force physique mais mentale.
On ne peut pas vous forcer à moins qu´on ne vous lie les mains, c´est-à-dire, que vous soyez matériels car là seulement vous êtes vulnérables.

36.
Jésus a dit :
Ne vous souciez pas du matin au soir
Et du soir au matin
De ce que vous revêtirez.


Il faut se soucier d´avoir une vérité mais la vérité n´est pas un souci, elle est naturelle, elle doit se faire sans souci, sans s´en apercevoir.
Celui qui a besoin de s´habiller pour être existant ne fait pas partie de cette vérité : l´habit ne fait pas le moine.

37.
Ses disciples dirent :
Quel jour nous apparaîtras-tu
Et quel jour te verrons-nous ?
Jésus dit :
Lorsque vous vous départez de votre pruderie
Et prenez vos vêtements,
Les déposez à vos pieds
Comme les tout petits enfants,
Les piétinez,
Alors vous verrez le Fils
De celui qui est Vivant
Et vous n´aurez pas peur.


Tant que vous n´aurez pas piétiné tous vos vêtements, rien ne sera gagné. Mais quand ce sera fait, vous verrez Dieu.

38.
Jésus a dit :
Bien des fois, vous avez désiré entendre ces paroles que je vous dis
Et vous n´en avez pas un autre
De qui les entendre.
Il y aura des jours
Où vous me chercherez
Et ne me trouverez pas.


Vous désirez entendre des paroles vraies mais parfois, vous vous en foutez et vous n´êtes pas disposés à les entendre.
Chaque prétexte fait que vous pouvez reculer le moment de les entendre mais celui qui donne ne sera pas forcément disponible le jour où vous le serez.
On fait le choix.
C´est à vous d´être disponible, pas à celui qui donne la parole.

39.
Jésus a dit :
Les pharisiens et les scribes
Ont pris les clefs de la Connaissance
Et ils les ont cachées.
Non seulement, ils ne sont pas entrés,
Mais encore ils n´ont laissé entrer ceux qui voulaient.
Mais vous, soyez prudents comme les serpents
Et purs comme les colombes.


Pas d´accord !
Cela n´a jamais été dit !
Au contraire : laissez-les entrer et ils se casseront le nez.

40.
Jésus a dit :
Un cep de vigne a été planté en dehors du Père
Et, comme il n´est pas fort,
Il sera extirpé par sa racine
Et il périra.


Quand il y a une mauvaise graine parmi un groupe qui cherche l´Unité, il faut la balancer.

41.
Jésus a dit :
A celui qui a dans sa main,
On donnera
Et à celui qui n´a pas,
Même le peu qu´il a,
On le prendra.


Celui qui a de l´argent, on lui en donne.
Celui qui n´en a pas, on lui en volera si on peut.
C´est du rajouté ! ça n´a rien à foutre là dedans !

42.
Jésus a dit :
Soyez passant.


43.
Ses disciples lui dirent :
Qui es-tu pour nous dire de telles choses ?
Par les choses que je vous dis,
Ne savez-vous pas qui je suis ?
Mais vous, vous êtes comme les juifs :
Ils aiment l´arbre,
Ils détestent son fruit,
Et ils aiment le fruit,
Ils détestent l´arbre.


Les gens demandent toujours des comptes à ceux qui donnent une vérité parce que ça les emmerde.
Ils prennent cette connaissance et ils renient celui qui la donne.
Ils volent le fruit et après ils calomnient l´arbre.
De plus, s´ils trouvent un moyen de se servir de cette connaissance, ils feront tout pour tuer l´arbre.

44.
Jésus a dit :
A celui qui blasphème le Père,
On fera grâce,
Et à celui qui blasphème le Fils,
On fera grâce ;
Mais à celui qui blasphème le pur Esprit,
On ne fera grâce ni sur la Terre ni au Ciel.


Le Père s´en fout qu´on le blasphème, le Fils s´en fout aussi. Mais pour l´Esprit, c´est différent.
On peut tout blasphémer sauf Dieu.
Si c´est des intermédiaires, on s´en fout, même si Dieu apparaît comme intermédiaire.
Mais s´il apparaît tel qu´il est, il n´y a pas intérêt à se foutre de lui.

45.
Jésus a dit :
On ne récolte pas des raisins sur les buissons épineux
Ni on ne cueille des figues sur les charbons
Car ils ne donnent pas de fruit.
Un homme bon produit du bon de son trésor,
Un homme pervers produit des choses mauvaises
De son trésor mauvais
Qui est dans son cœur,
Et il dit des choses mauvaises
Car, de l´abondance du cœur,
Il produit de mauvaises choses.


Il ne peut pas sortir de bonne chose de quelque chose de mauvais.
Celui qui ne donne pas, il faut s´en méfier.
Celui qui donne ne triche pas.
Ne rien donner est mauvais.
Le paradoxe actuellement c´est que ceux qui ne donnent rien sont écoutés et ceux qui donnent vraiment sont mis à l´index.

46.
Jésus a dit :
Depuis Adam jusqu´à Jean le Baptiste,
Parmi ceux qui sont engendrés des femmes,
Aucun ne surpasse Jean le Baptiste
Parce que ses yeux ne sont pas brisés ;
Mais j´ai dit :
Celui qui parmi vous deviendra petit
Connaîtra le Royaume
Et surpassera Jean.


Une vérité, une fois qu´elle est dite et comprise, par la personne qui l´a acceptée, elle lui donne la même valeur que celui qui l´a dite.
Ils parlent le même langage puisqu´ils parlent de Dieu donc ils sont égaux. Il n´y a pas de grade quand on parle de Dieu. Tous ceux qui parlent de Dieu font partie de lui.
Jean le Baptiste sera surpassé car il n´appartient pas à ce Dieu dont il parle.
Pour exemple, Le Dieu de la Terre est votre Dieu, mais peut-être que pour celui qui vous parle, il n´est pas son Dieu. Donc vous dépassez celui qui vous a donné la parole car vous devenez plus important que lui.
Celui qui donne la parole a une mission.

47.
Jésus a dit :
Il n´est pas possible
Qu´un homme monte deux chevaux,
Qu´il bande deux arcs
Et il n´est pas possible
Qu´un serviteur serve deux maîtres
Sinon il honorera l´un
Et il outragera l´autre.
Aucun homme ne boit du vin vieux
Et ne désire au même instant boire du vin nouveau.
Et l´on ne verse pas du vin nouveau
Dans de vieilles outres
De peur qu´elles n´éclatent
Et l´on ne verse pas du vin vieux
Dans une outre neuve
De peur qu´elle ne le perde.
On ne coud pas une vieille pièce
A un vêtement neuf
Car une déchirure se produirait.


Ou on a un Dieu, ou on a une secte, ou on a rien du tout !
On ne peut pas avoir deux dieux. On ne peut pas garder une vieille religion et l´accomoder à la Connaissance.
Il faut faire peau neuve.

48.
Jésus a dit :
Si deux font la paix l´un avec l´autre
Dans cette même maison,
Ils diront à la montagne :
Eloigne-toi,
Et elle s´éloignera.


S´il y avait Unité, dénudement complet et Amour, à deux personnes, vous pourriez déjà modifier la matière.

49.
Jésus a dit :
Heureux êtes-vous, les solitaires et les élus,
Parce que vous trouverez le Royaume ;
Comme vous êtes issus de Lui,
Vous y retournerez.


On ne peut aller en haut que solitaire et élu et non pas avec un maître qui dirige conscience et pensée - chercher Dieu en soi-même.

50.
Jésus a dit :
Si l´on vous dit :
D´où êtes-vous ?
Dites-leur
Nous sommes venus de la lumière,
Là où la lumière s´est produite
D´elle-même ;
Elle s´est dressée
Et elle s´est manifestée dans leur image.
Si l´on vous dit :
Est-ce vous ?
Dites :
Nous sommes ses fils
Et nous sommes les élus du Père-le-Vivant.
Si l´on vous interroge :
Quel est le signe de votre Père qui est en vous ?
Dites-leur :
C´est à la fois un mouvement et un repos.


Il faut changer "le Père-le-Vivant", c´est dépassé.
Il faut parler de Dieu. Pas la peine de dire "le Vivant" car automatiquement Dieu est Vivant mais eux ne savaient pas ce qu´est un Vivant et un Mort. (distinguer la part physique et esprit).

51.
Ses disciples lui dirent :
Quel jour
Le repos de ceux qui sont morts arrivera-t-il ?
Et quel jour
Le monde nouveau viendra-t-il ?
Il leur dit :
Ce que vous attendez est venu
Mais vous, vous ne le connaissez pas.


Ils n´étaient pas dans le moment venu. Jésus espérait que le moment viendrait, on espère toujours que l´on représente le dernier échelon. Il savait pourtant qu´il ne pouvait pas faire la quête d´Isis prévue à l´ère du Verseau.

52.
Ses disciples lui dirent :
Vingt-quatre prophètes ont parlé en Israël
Et tous se sont exprimés par toi.
Il leur dit :
Vous avez rejeté Celui qui est vivant devant vous
Et vous avez parlé des morts.


Jésus rejette la religion d´Israël affirmant qu´il n´a rien à voir avec elle.
Jean a fait l´apocalypse et parle d´Israël, il était vraiment un renégat. Jésus rejette tous les prophètes d´Israël, il les traite de morts, de non-êtres alors que les autres parlent d´élus !

53.
Ses disciples lui dirent :
La circoncision est-elle utile ou non ?
Il leur dit :
Si elle était utile,
Leur père les engendrerait circoncis de leur mère.
Mais la véritable circoncision en esprit
A trouvé toute son utilité.


La circoncision est réservée à celui qui est décidé à recevoir l´Esprit du messager. Si elle est utile pour l´homme, c´est pour personnifier quelque chose mais inutile pour Dieu. Sinon, il y aurait pourvu.

54.
Jésus a dit :
Heureux êtes-vous, les pauvres,
Parce que votre royaume est le royaume des cieux


Les pauvres étaient ceux qui n´avaient pas de vêtements à rejeter, pas d´attaches matérielles ou de fonction. Les basses classes de la société, étaient donc plus près de Dieu que les autres.
Ceci était valable en ce temps-là car le pauvre était brimé. Mais c´est différent maintenant car le pauvre est autant struturé que le riche. Ce n´est plus d´actualité.

55.
Jésus a dit :
Celui qui ne récuse pas son père et sa mère
Ne pourra devenir mon disciple
Et celui qui ne récuse ses frères et sœurs
Et ne porte sa croix comme je la porte
Ne sera pas digne de moi.


Il ne faut pas tenir compte de qui que ce soit pour aller à Dieu.
Si on ne parle pas le même langage, il faut se séparer de ces gens - et ils peuvent être très proches.
L´amour humain, confraternel, possessif ne peut pas être mélangé avec l´amour de Dieu.

56.
Jésus a dit :
Celui qui a connu le monde
A trouvé un cadavre
Et celui qui a trouvé un cadavre
Le monde n´est pas digne de lui.


Celui qui a connu la société a trouvé la pourriture ; et pour celui- là, le monde n´est pas digne de lui.
A l´époque, la société et tous ses rouages étaient déjà anti-Dieu, anti-Vérité, anti-Liberté.

57.
Jésus a dit :
Le royaume du Père est semblable à un homme
Qui possédait une bonne semence.
Son ennemi vint la nuit.
Il sema de l´ivraie parmi la bonne semence.
L´homme ne les laissa pas arracher l´ivraie
De peur, leur dit-il, que vous ne partiez en disant :
Nous arracherons l´ivraie
Et que vous n´arrachiez le blé avec elle ;
En effet, au temps de la moisson,
L´ivraie apparaîtra ;
On l´arrachera et on la brûlera.


Jésus savait que l´époque n´était pas venue et qu´il ne pouvait pas dissocier le Vivant du Mort (= l´ivraie) en esprit.
Il fallait attendre la moisson (l´ère du Verseau) pour que le partage se fasse. Mais les hommes de ce moment acceptaient difficilement d´attendre 2.000 ans pour aller à l´Unité.
Seul Jésus avait accepté ce fait.

58.
Jésus a dit :
Heureux l´homme qui s´est soumis à l´épreuve :
Il a trouvé la vie.


Celui qui accepte de se dénuder trouve la Vie.

59.
Jésus a dit :
Regardez vers celui qui est vivant
Tant que vous vivez
De peur que vous ne mouriez
Et que, cherchant à le voir,
Vous ne soyez à même de voir.


Quand la parole vient, il ne faut pas attendre demain. Il faut profiter du moment car il est court.
Celui qui porte la parole peut disparaître du jour au lendemain si les gens ne le suivent pas et s´il n´est pas écouté.

60.
Ils virent un Samaritain
Emmenant un agneau
Et entrant en Judée.
Il dit à ses disciples :
Pourquoi celui-ci tourne-t-il autour de l´agneau ?
Ils lui dirent :
Pour le tuer et le manger.
Il leur dit :
Aussi longtemps qu´il vit,
Il ne le mangera pas,
Sauf s´il le tue,
Et qu´il devienne un cadavre.
Ils dirent :
Autrement, il ne pourra pas le faire.
Il leur dit :
Vous-même cherchez un lieu pour vous
Dans le repos
De peur que vous ne deveniez cadavre
Et que l´on ne vous mange.


Il faut transposer en Esprit, car : Agneau = Esprit = Dieu.
Il ne faut pas se laisser avoir par les marchands !
Subir les assauts des marchandages, des compromis, arrive tôt ou tard, quelques fois suffisamment attractifs pour qu´il soit difficile de faire le choix.
Pour certains, c´est l´espérance d´atteindre le "haut du pavé", de posséder beaucoup d´argent...
- Celui qui s´est dénudé en rigolera, il aura passé ce stade.
- L´autre réfléchira et celui qui réfléchit pour répondre risque d´être un cadavre, par le fait même qu´il réfléchisse.
On prend tout de suite quand ça s´offre, celui qui réfléchit à une autre offre est déjà potentiellement mort.
C´est tentant de se laisser acheter !

61.
Jésus a dit :
Deux se reposeront sur un lit :
L´un mourra, l´autre vivra.
Salomé dit :
Qui est-tu, homme ?
Est-ce en tant qu´issu de l´Un
Que tu es monté sur mon lit,
Et que tu as mangé à ma table ?
Jésus dit :
Je suis celui qui est égal ;
Il m´a donné ce qui vient de mon Père.
Je suis ta disciple.
Par rapport à ceci je dis :
Quand le disciple est désert,
Il sera rempli de lumière ;
Mais quand il est partagé,
Il sera rempli de ténèbres.


Salomé lui demande si c´est en tant qu´Esprit qu´il est monté sur son lit. Il lui répond qu´il est l´égal de tous, donc qu´elle est capable de devenir comme lui.
Quand le disciple est vide, il peut être rempli de lumière mais s´il est partagé dans le choix qu´il doit faire, il est rempli de ténèbres.
Sois libre ! Si tu restes partagé, tu ne peux être dans la Vérité.
On ne peut pas faire de double choix. Il faut se dénuder de tout.
C´est la liberté de l´un qui amène la lumière et c´est le partage de l´autre qui amène les ténèbres.

62.
Jésus a dit :
Je dis mes mystères
A ceux qui sont dignes de mes mystères
Ce que ta main droite fera,
Ta main gauche ne doit pas savoir
Ce qu´elle fait.


C´est un peu faux car si on avait dit ça à Jésus, il n´aurait pas été Jésus.
Il n´était pas digne de recevoir la parole quand on la lui a donnée. La parole arrive et le choix se fait.
Pas question de dignité au départ, la dignité est à l´arrivée, au moment du choix à faire.
Au départ, l´être n´est pas disposé et libéré, il n´est pas digne.
La parole est donnée à n´importe qui. Les hommes prennent ce qu´ils veulent et ils viennent s´ils ont envie de venir, eux seuls font le choix de devenir dignes.

63.
Jésus a dit :
Il y avait un homme riche
Qui possédait une grande fortune.
Il se dit :
J´userai de ma fortune
Pour semer, moissonner, planter,
Remplir mes greniers de grains
Afin que je ne manque de rien.
Voici ce qu´il pensait dans son cœur ;
Et cette nuit-là il mourut.
Que celui qui a des oreilles, entende !


C´est ce qu´il pensait quand on a frappé à sa conscience et il n´a pas répondu, il est mort à l´Esprit.
Il n´a pas entendu et dans ce cas, faire des projets d´avenir n´est pas tellement utile !..

64.
Jésus a dit :
Un homme avait des invités,
Et, après avoir préparé le repas,
Il envoya son serviteur pour convier les invités.
Il alla vers le premier
Et lui dit :
Mon maître te convie.
Celui-ci dit :
J´ai de l´argent pour les marchands ;
Ils viennent chez moi ce soir,
Je vais leur donner mes ordres.
Je m´excuse pour le repas.
Il alla vers un autre
Et lui dit :
Mon maître te convie.
Celui-ci lui dit :
J´ai acheté une maison et on me demande un jour.
Je ne serai pas disponible.
Il revint vers un autre
Et lui dit :
Mon maître te convie.
Celui-ci lui dit :
Mon ami va se marier
Et c´est moi qui ferai le repas.
Je ne pourrai pas venir.
Je m´excuse pour le repas.
Il alla vers un autre
Et lui dit :
Mon maître te convie.
Celui-ci lui dit :
J´ai acheté un village ;
Je vais percevoir les redevances :
Je ne pourrai pas venir.
Je m´excuse.
Le serviteur revint ;
Il dit à son maître :
Ceux que tu as convié au repas se sont excusés.
Le maître dit à son serviteur :
Va au bord des chemins,
Ceux que tu trouveras,
Amène-les pour prendre le repas.
Les acheteurs et les marchands
N´entreront pas
Dans les lieux de mon Père.


Les excuses ne sont pas valables quand on parle de Dieu. Ou c´est intéressant et juste et ça passe avant tout. Ou ça ne l´est pas et toutes les excuses sont bonnes pour ne pas participer et les personnes s´excluent de la quête.

65.
Il a dit :
Un homme serviable avait une vigne.
Il la donna à des cultivateurs
Pour qu´ils la travaillent
Et pour en recevoir d´eux le fruit.
Il envoya son serviteur
Pour que les cultivateur lui donnent
Le fruit de la vigne.
Ceux-ci s´emparèrent de son serviteur
Et le frappèrent ;
Un peu plus, ils l´eussent tué.
Le serviteur s´en alla ;
Il le dit à son maître.
Son maître se dit :
Peut-être ne les a-t-il pas reconnus.
Il envoya un autre serviteur ;
Les cultivateurs le frappèrent aussi.
Alors le maître envoya son fils ;
Il se dit :
Peut-être respecteront-ils mon fils.
Comme ces cultivateurs-là savaient
Que c´était lui l´héritier de la vigne,
Ils se saisirent de lui et le tuèrent.
Que celui qui a des oreilles, entende !


La parole vraie, c´est la vigne avec ses fruits, c´est l´Esprit.
Le serviteur qui donne la parole, on l´envoie paître parce qu´il vient demander des comptes aux consciences. Mais quand on sait que c´est le Messie, là on le tue pour prendre sa place.
Signé : PIERRE !

66.
Jésus a dit :
Montrez-moi la pierre
Que les bâtisseurs ont rejetée :
C´est elle la pierre d´angle.


C´est d´une pierre dont Jésus et non pas de l´apôtre Pierre. La pierre d´angle sur laquelle il bâtit son église, est définie par une géométrie précise et indique une Connaissance et un lieu. Cette pierre a été rejetée et il ne savait pas où elle était.

67.
Jésus a dit :
Celui qui connaît le Tout,
S´il est privé de lui-même,
Est privé de Tout.


Si un messager n´est pas écouté, il n´est pas messager.

68.
Jésus a dit :
Heureux êtes-vous
Quand on vous récuse
Et qu´on vous malmène
Et on ne trouvera nul lieu
Là où l´on vous a malmené !


Quand vous voudrez exprimer la vérité que vous avez comprise, il vous arrivera d´être bousculés. Mais si vous êtes bousculés, c´est la preuve que vous avez la Vérité donc soyez content d´être bousculés.
On ne bouscule pas celui qui n´a pas la Vérité : on se rie de lui. Si on vous bouscule, c´est parce que la parole vraie rend dangereux au regard de la société et vous ne trouverez nul lieu où vous serez protégés, sauf quand le moment sera venu. Jésus savait d´avance qu´à son époque, ils seraient des persécutés et aussi par ses propres amis.

69.
Jésus a dit :
Heureux sont-il
Ceux que l´on a malmenés dans leur cœur.
Ce sont ceux-là
Qui ont connu le Père en vérité,
Heureux les affamés,
Parce qu´on rassasiera le ventre de qui veut.


Amertume. Ceci est écrit après la mort de Jésus. Ceux que l´on a malmenés dans leur cœur sont les apôtres. L´amertume n´amène qu´une défaite.

70.
Jésus a dit :
Quand vous engendrez cela en vous,
Ceci que vous avez vous sauvera ;
S´il vous arrive de n´avoir pas cela en vous,
Ceci que vous n´avez pas en vous vous tuera.


Si vous avez en vous la vérité, vous êtes sauvés. La deuxième phrase, est un peu défaitiste.
La Vérité est forte et puissante mais à condition qu´elle soit partagée. Partagée entre plusieurs personnes, la Vérité est une puissance énorme. Un groupe rassemblé par cette Vérité est invulnérable s´il forme un Tout. S´il ne fait pas un Tout, tous les membres sont vulnérables, un par un, parce qu´ils ne servent à rien et se remettent chacun au niveau de l´unité 1 ou zéro.

71.
Jésus a dit :
Je renverserai cette maison
Et personne ne pourra la reconstruire.


D´actualité : A l´ère du Verseau, tout sera renversé et rien ne repoussera.

72.
Un homme lui dit :
Parle à mes frères
Afin qu´ils partagent les biens de mon père avec moi.
Il lui dit :
O homme, qui a fait de moi un partageur ?
Il se tourna vers ses disciples ;
Il leur dit :
Suis-je donc un partageur ?


Ayant une connaissance de la Vérité, Jésus ne pouvait pas se permettre de tolérer le partage de son église parce qu´une vérité ne se partage pas, elle est Une. Il défend la Vérité, il défend Dieu. Dieu ne se partage pas.

73.
Jésus a dit :
La moisson, certes, est abondante,
Mais les ouvriers sont rares.
Sollicitez donc le Seigneur
Pour qu´il envoie des ouvriers à la moisson.


Il y a beaucoup de gens sur terre mais peu de vivants. Priez Dieu qu´il y ait plus de vivants.

74.
Il a dit :
Seigneur ! Il y en a beaucoup autour du puits,
Mais personne dans le puits.


Il y en a beaucoup qui se disent dans la vérité mais très peu sont réellement dans la vérité.

75.
Jésus a dit :
Il y en a beaucoup
Qui se tiennent devant la porte,
Mais ce sont les solitaires
Qui entreront dans le lieu du mariage.


On fait la quête de Dieu en solitaire, chacun amenant ce qu´il peut. Ce n´est pas en créant des églises, en rassemblant des gens que l´on va à Dieu. La quête de Dieu est tout le contraire de ce qu´a fait la chrétienté.

Celui qui a tout dans la société peut trouver l´Esprit. Il vendra tout ce qu´il possède pour garder l´Esprit car c´est cela le trésor indestructible.

76.
Jésus a dit :
Le royaume du Père est semblable à un marchand
Qui possédait un ballot
Et qui trouva une perle.
Ce marchand-là était sage ;
Il vendit le ballot
Et n´acheta que la perle.
Vous aussi, préoccupez-vous du trésor
Qui ne périt pas,
Qui demeure là
Où la mite ne s´approche pas pour manger
Et où le ver ne détruit pas.


77.
Jésus a dit :
Je suis la lumière qui est sur eux tous.
Je suis le Tout.
Le Tout est sorti de moi
Et le Tout est parvenu à moi.
Fendez du bois : je suis là ;
Soulevez la pierre
Et vous me trouverez là.


L´Esprit, Dieu est tout.

78.
Jésus a dit :
Pourquoi battez-vous la campagne ?
Pour voir un roseau agité par le vent
Et pour voir un homme
Ayant sur lui des vêtements délicats ?
Là sont vos rois et vos grands ;
Ceux-ci ont sur eux des vêtements délicats
Et ils ne pourront connaître la vérité.


Il vaut mieux voir un roseau agité par le vent (Vérité) qu´un homme avec des vêtements délicats. Ceux qui ont des vêtements délicats ne peuvent pas connaître la Vérité ; la cravate est le licol. Pour eux, l´habit fait le moine ; ils respectent trop les apparences pour aller au fond des choses.

79.
Une femme dans la foule lui dit :
Bienheureux le ventre qui t´a porté
Et les seins qui t´ont nourri !
Il lui dit :
Bienheureuses celles qui ont entendu le Verbe du Père,
L´ont observé en Vérité !
Car il y aura des jours où vous direz :
Bienheureux le ventre qui n´a pas conçu
Et les seins qui n´ont pas donné le lait.


La chair n´est que la chair et n´est que pourriture. Pourquoi le ventre qui m´a porté serait-il bienheureux s´il n´a pas entendu le Verbe du Père ? Malheureux est le ventre qui a conçu pour faire des morts. Car la maternité justifie la société anti-Dieu. « Ne commets pas le péché d´amertume »

80.
Jésus a dit :
Celui qui a connu le monde
A trouvé un corps,
Mais celui qui a trouvé le corps,
Le monde n´est pas digne de lui.


Celui qui cherche la matière, la facilité, trouve le corps. Celui qui connaît l´importance du corps et le laisse où il est, dédaigne le monde.


81.
Jésus a dit :
Celui qui est devenu riche,
Qu´il devienne roi,
Et celui qui a la puissance
Qu´il renonce.


Celui qui cherche la richesse est un ambitieux et peut devenir roi. Celui qui a l´Esprit peut avoir la puissance mais il ne s´en servira pas.

82.
Jésus a dit :
Celui qui est près de moi est près de la flamme,
Et celui qui est loin de moi est loin du Royaume.


Celui qui est près de Dieu est près de la flamme qui le brûle : c´est la Foi, la passion de Dieu. Si tu n´as pas la Foi, tu es loin de Dieu.

83.
Jésus a dit :
Les images se manifestent à l´homme
Et la lumière qui est en elles est cachée.
Dans l´image de la lumière du Père,
Elle se dévoilera
Et son image sera cachée par la lumière.


Ne te fies pas à l´habit, il peut cacher n´importe quoi. Seule la lumière de Dieu est réelle et il n´y a ni images, ni habits, ni figuration d´aucune sorte car on ne peut pas imaginer Dieu.

84.
Jésus a dit :
Les jours où vous voyez à qui vous ressemblez
Vous vous réjouissez.
Mais lorsque vous verrez vos modèles
Qui au commencement étaient en vous,
Qui ne meurent ni ne se manifestent,
Qu´est-ce que vous supporterez !


La recherche de la pureté est la raison de vivre de l´homme, c´est donc une jouissance. Mais quand vous arriverez au bout et que vous vous verrez purs, vous aurez le fardeau à porter, c´est à dire, la responsabilité des autres.

85.
Jésus a dit :
Adam est issu d´une grande puissance
Et d´une grande richesse
Et il n´a pas été digne de vous ;
Car eût-il été digne
Qu´il n´aurait pas goûté de la mort.


Adam est issu de Dieu. Mais il s´est divisé dans la société et alors il n´est plus digne des vivants car s´il était resté digne, il serait resté Dieu.

86.
Jésus a dit :
Les renards ont leur tanières
Et les oiseaux possèdent leur nid ;
Mais le Fils de l´homme n´a pas d´endroit
Où incliner sa tête et se reposer.

Tant qu´il y aura des morts, les vivants n´auront pas de repos car il faut rendre tous les êtres vivants.

87.
Jésus a dit :
Misérable est le corps qui dépend d´un corps,
Et misérable est l´âme qui dépend de ces deux.


Misérable est celui qui ne pense qu´à son corps. Misérable est celui qui pense obtenir l´Esprit par l´intermédiaire de son corps (yoga,...)

88.
Jésus a dit :
Les messagers viendront vers vous avec les interprètes
Et ils vous donneront ce qui est vôtre.
Et vous aussi, ce que vous détenez,
Donnez- le-leur.
Dites-vous :
Quel jour viendront-ils
Et recevront-ils ce qui est leur ?


Les messagers viendront vous donner la connaissance qui doit vous appartenir mais, en échange, les vivants peuvent donner au messager la preuve de leur Foi.

89.
Jésus a dit :
Pourquoi lavez-vous l´extérieur de la coupe ?
ne comprenez-vous pas
que celui qui a crée l´intérieur
est aussi celui qui a crée l´extérieur ?


N´essayez pas de vous purifier en manipulant l´extérieur de la coupe qui est votre corps ; ce n´est qu´un récipient. Il appartient à Dieu, votre rôle est de le remplir.

90.
Jésus a dit :
Venez à moi
Parce que mon joug est efficient
Et que mon autorité est douce,
Et vous trouverez pour vous le repos.


Aller à Dieu est la seule vérité. On y va Libre et alors, quand Dieu sera constitué, vous aurez le repos.

91.
Ils lui dirent :
Dis-nous qui tu es,
Afin que nous croyions en toi.
Il leur dit :
Vous sondez le visage du Ciel et de la Terre,
Et, Celui qui est en face de vous,
Vous ne l´avez pas reconnu,
Et, cette circonstance, vous ne savez pas l´apprécier.


Pour RB.
Vous cherchez dans le Soleil, le Ciel et la Terre ce que vous avez tout proche de vous mais souvent, vous ne savez pas l´apprécier.

92.
Jésus a dit :
Cherchez et vous trouverez.
Mais ces choses
Sur lesquelles vous m´avez interrogé en ces jours
Et que je ne vous ai pas dites en ce temps-là
Maintenant je tiens à les dire,
Et vous ne vous en préoccupez pas.


Quand le messager vous parle au sujet d´une question que vous avez posée, il vous répond. Mais quand vous vous croyez assez fort, vous ne vous préoccupez plus de ce qu´il dit alors que c´est peut être le plus important.

93.
Ne donnez pas ce qui est pur aux chiens,
De peur qu´ils ne le rejettent sur le fumier.
Ne jetez pas les perles aux pourceaux,
De peur qu´ils n´en fassent des saletés.


« Si on te le demande....»
Il n´est pas utile d´informer les gens qui sont contre Dieu pour qu´ils utilisent cette connaissance pour vous salir.

94.
Jésus a dit :
Celui qui cherche trouvera
Et, à celui qui frappe, on ouvrira.


Celui qui cherche reconnaît quand on frappe à sa porte et il ouvre car il sait distinguer vérité et mensonge.

95.
Jésus a dit :
S´il vous arrive d´avoir de l´argent ;
Ne prêtez pas à usure,
Mais placez-le
Dans ce qui n´en rapportera pas.


Ne profitez pas de votre argent mais essayez plutôt de faire du bien avec.

96.
Jésus a dit :
Le royaume du Père est semblable à une femme ;
Elle prit un peu de ferment,
Le cacha dans la pâte
Et en fit de gros pains.
Que celui qui a des oreilles, entende !


Le Royaume de Dieu est une semence qui, au début, est si petite qu´on ne la voit pas. Plantée dans un endroit favorable, elle donnera le plus bel arbre et le plus gros. La valeur n´a pas de poids : un petit ferment, peu de choses, donne quelque chose d´important.

97.
Jésus a dit :
Le royaume du Père est semblable à une femme
Portant une cruche pleine de farine.
Tandis qu´elle marchait sur le long chemin,
L´anse de la cruche se brisa,
La farine se déversa derrière elle sur le chemin.
Comme elle n´en sut rien,
Elle ne put s´en affliger.
Rentrée dans sa maison,
Elle posa la cruche à terre
Et elle la trouva vide.


Quand vous avez rempli votre vie comme une cruche pleine de farine, faites attention de ne point perdre ce que vous avez obtenu et gagné. On peut tout répandre quand on oublie ce que l´on porte, on croit que le fait d´avoir obtenu quelque chose permet d´oublier de le préserver. En réalité, gardez vous de ne jamais perdre l´Esprit, les tentations seront toutes le symbole de l´anse brisée.

98.
Jésus a dit :
Le royaume du Père est semblable à un homme
Voulant tuer un grand personnage.
Il dégaina l´épée dans sa maison
Et transperça le mur
Afin de savoir si sa main serait sûre.
Alors il tua le grand personnage.


Le royaume du Père, la force qui en émane n´a pas de limites. L´épée que l´on figure dans sa bouche est le Verbe Divin ; elle peut transpercer les murs, la matière. Si elle le fait, elle peut tuer le grand personnage. L´épée s´appelle Vérité. Le grand personnage symbolise la non-vérité.

99.
Les disciples lui dirent :
Tes frères et ta mère se tiennent à l´extérieur.
Il leur dit :
Ceux qui en ces lieux font le vouloir de mon Père,
Ceux-là sont mes frères et ma mère.
Ce sont eux
Qui entreront dans le royaume de mon Père.


Pour les fanatiques : il est évident que Jésus a reçu l´esprit de Dieu. Il est à l´intérieur du Royaume, avec ses disciples, alors que ses frères et sa mère sont à l´extérieur car ils n´ont rien à voir avec l´esprit. Ceux que Jésus considère comme ses frères et mère sont ceux qui comme lui appartiennent à Dieu. Et eux seuls ont le droit de faire partie de leur famille. La chair n´a rien à voir avec l´Esprit.

100.
Ils montrèrent à Jésus une pièce d´or
Et lui dirent :
Les agents de César exigent de nous des tributs.
Il leur dit :
Rendez à César ce qui appartient à César,
Rendez à Dieu ce qui appartient à Dieu,
Et, ce qui est mien, donnez-le-moi.


Il faut remettre les choses à leur place.

101.
Celui qui ne récuse pas son père et sa mère
Comme moi
Ne pourra devenir mon disciple,
Et celui qui n´aime pas son Père et sa Mère,
Comme moi
Ne pourra pas devenir mon disciple.
Car ma mère m´a engendré,
Mais ma véritable Mère m´a donné la vie.


C´est la suite du verset 99. Jésus indique bien qu´il ne faut pas tenir compte de ses père et mère pour aller à Dieu. Car, si sa mère l´a engendré, sa véritable mère est celle qui lui a donné sa raison d´être : Dieu. Rien n´empêche d´aimer son père et sa mère qui vous ont engendré mais ne confondez pas avec l´Esprit.

102.
Jésus a dit :
Pauvres d´eux les pharisiens,
Parce qu´ils ressemblent à un chien
Dormant dans la mangeoire des bœufs,
Car il ne mange
Ni ne laisse les bœufs manger.


Ne pas croire dans les dieux qu´on vous impose n´empêche pas forcément les autres de croire en Dieu. Seuls les chiens, (ceux qui n´ont pas l´Esprit) peuvent le faire. Donnez la connaissance mais n´imposez pas.

103.
Jésus a dit :
Heureux l´homme qui sait
En quel point les pillards pénètrent ;
Si bien qu´il se dressera,
Rassemblera sa force
Et prendra déjà appui sur ses reins
Avant qu´ils ne s´introduisent.


Le vivant connaît la vérité et se connaît lui-même. C´est à dire que la connaissance de soi en bien et en mal laisse supposer que l´on connaît ses points faibles. Le vivant sait où il est vulnérable et il lui faudra toute sa force pour qu´il ne sombre pas.

104.
Ils lui dirent :
Viens, prions aujourd´hui et jeûnons.
Jésus dit :
Quelle est donc la faute que j´ai commise,
Ou en quoi m´a-t- on vaincu ?
Mais, quand le marié sort de la chambre nuptiale,
Alors, que l´on jeûne et que l´on prie !


Il n´est pas question d´imposer à heure fixe une prière ou un jeûne. Vous n´avez pas à vous culpabiliser ni à avoir de contraintes pour aller à Dieu. Mais quand vous entendez parler d´une naissance ou d´un acte qui pourra donner lieu à une naissance, alors priez et jeûnez car vous êtes vaincus.

105.
Jésus a dit :
Celui qui connaîtra le Père et la Mère,
L´appellera-t-on fils de prostituée ?


Connaître la vérité, même si l´on sort du ventre d´une prostituée, vous mènera quand même sur le chemin de Dieu.

106.
Jésus a dit :
Lorsque vous faites le deux Un,
Vous deviendrez Fils de l´homme,
Et si vous dites :
Montagne, éloigne-toi :
Elle s´éloignera.


Lorsque vous aurez atteint la pureté totale et que vous tous ne ferez qu´UN, votre force sera immense et vous ferez ce que vous voudrez sur la matière.

107.
Jésus a dit :
Le Royaume est semblable à un berger
Qui possédait cent brebis.
L´une d´entre elles, la plus grosse, disparut.
Il laissa les quatre-vingt-dix-neuf
Et ne se préoccupa que de l´Unique,
Jusqu´à ce qu´il l´eût trouvée.
Comme il s´était donné de la peine,
Il dit à la brebis :
Je te veux plus que les quatre-vingt-dix-neuf !


Quand les disciples vont vers la vérité et qu´ils sont rassemblés autour de Jésus, leur nombre au point de vue force augmente proportionnellement du double à chaque fois, c´est à dire 1 devient 2, 2 devient 4, 4 devient 8, 8 devient 16, etc... Si l´un part, il ampute le troupeau de la moitié de sa force. D´où l´intérêt pour Jésus de retrouver la brebis car elle représente à elle seule autant que le reste du troupeau.

108.
Jésus a dit :
Celui qui boit à ma bouche
Deviendra comme moi ;
Moi aussi je deviendrai lui,
Et ce qui est caché lui sera révélé.


Celui qui goûte à la vérité, devient lui même égal de Jésus. La Vérité lui révèlera ce qui est caché.

109.
Jésus a dit :
Le Royaume est semblable à un homme
Qui possédait dans son champ un trésor caché
Qu´il ne connaissait pas.
Et à sa mort il le laissa à son fils.
Le fils ne connaissait rien ;
Il prit possession du champ
Et le vendit.
Et celui qui l´avait acheté vint.
En labourant, il trouva le trésor
Et commença à prêter de l´argent à usure
A ceux à qui il voulut.


Le Royaume de Dieu est Connaissance et Vérité ; tout être humain a ce trésor caché au fond de lui. Cherchez en vous votre vérité, ne vous la laissez pas prendre et ne prenez pas celle des autres car vous en profiteriez comme de l´usure.
110.
Jésus a dit :
Celui qui a trouvé le monde
Et est devenu riche,
Qu´il renonce au monde !


Vous pouvez, dans votre vie, espérer et connaître le monde. Vous serez alors philosophe. Si vous y arrivez, renoncez au monde.

111.
Jésus a dit :
Les cieux s´enrouleront, ainsi que la terre,
Devant vous
Et le Vivant issu du Vivant
Ne verra ni mort ni peur
Parce que Jésus dit :
Celui qui se trouve lui-même,
Le monde n´est pas digne de lui.


Le déroulement de la vie va de pair avec la marche de la Terre. Celui qui cherche à connaître la vérité devient vivant, c´est à dire, sur le chemin de Dieu, son Esprit est immortel. Quand il s´est trouvé, il sait qu´il existe et sa devise est SVM : Je suis. Alors le monde n´est plus digne de lui, il le dédaigne.

112.
Jésus a dit :
Pitoyable est la chair qui dépend de l´âme :
Pitoyable est l´âme qui dépend de la chair !


C´est le yogi qui cherche Dieu dans sa chair : il travaille sa chair pour avoir l´esprit. En réalité, il ne trouve que du vide. Utiliser son corps pour trouver l´esprit est pitoyable. Utiliser son Esprit pour guérir est aussi pitoyable. L´un n´est que le support de l´autre.

113.
Ses disciples lui dirent
Le Royaume, quel jour viendra-t-il ?
Il ne provient pas d´une attente.
On ne dira pas
Voici il est ici !
Ou voilà il est là !
Mais le royaume du Père s´étend sur la terre
Et les hommes ne le voient pas.


Celui qui va à Dieu dans une attente précise, ne cherche qu´à se rassurer d´une chose à laquelle il ne croit pas. Il ne voit pas que tout être, à tout moment pourrait faire partie de Dieu.

114.
Simon Pierre leur dit :
Que Myriam sorte de parmi nous,
Parce que les femmes ne sont pas dignes de la vie
Jésus dit :
Voici que je l´attirerai
Afin de la rendre mâle,
Pour qu´elle devienne aussi un Esprit vivant,
Semblable à vous, mâles.
Car toute femme qui se fera mâle
Entrera dans le royaume des Cieux.


Simon-Pierre a toujours défendu sa propre vision de la famille où la femme n´est qu´un objet indigne de Dieu.
En réalité, si Jésus dit : "je la rendrai mâle", il veut dire stérile, pour qu´elle devienne un esprit vivant. Car l´enfantement, c´est la mort ! Cet enfantement sans limite, sans souci d´équilibre est responsable de la société anti-Dieu.
Pour Dieu, le sexe n´existe pas. Honte à ceux qui se justifient sur le dos des autres et qui osent parler de Dieu.







Valid XHTML 1.0!