Sommaire

Cycle de l´homme

-   La conscience de l´hominien

-   Il y a 30.000 ans ....

-   La découverte de la pierre

-   La génération spontanée des Adams

-   L´écriture

-   Les premiers Pharaons

-   Les Mythes

-   Osiris, Mythe ou Espérance ?

-   Création de l´Univers

-   Création et finalité du Cosmos

-   Habitat de l´Univers

Réflexions

-   Le Temps

-   L´homme dépend d´un temps bien précis

-   Entretien avec un journaliste

-   Aller plus loin

-   Esprit et spiritualité

Documents

-   Evangile de Thomas - Versets & Commentaires

-   Les Tablettes d´Ebla



Les Mythes


La plupart des mythes font apparaître des naissances sans l'intervention d'une sexualité.
Isis, après avoir rassemblé les morceaux d'Osiris, le sexe étant le seul morceau non retrouvé, s'unit à lui et c'est la naissance d'Horus..
Ce mythe indique qu'il ne faut pas confondre l'Esprit et le corps. Isis est le corps et Osiris est l'Esprit. C'est l'accouplement entre le corps et l'Esprit qui engendre le culte d'Horus.
Horus est l'homme-Esprit. Pour cette raison, à la fin du mythe Horus devient Osiris - Il rejette son corps et garde l'Esprit.

C'est aussi pour cela que l'on fait naître Jésus ou Bouddah de l'Esprit, comme Adam.
Le sexe d'Osiris est avalé par un poisson car c'est l'ère du poisson qui matérialise la fin d'Osiris pour qu'il puisse réapparaître à l'ère du Verseau. Cela prouve qu'à travers le mythe il y a surtout une annonce. C'est l'ère du poisson qui a tué l'Esprit par l'avènement de SAT-AN diabolisé. Dans certains écrits prophétiques, on annonce que le diable va règner durant mille ans
Or, si l'on considère le contexte de ces prophéties, on se rend compte que la période de l'an mille sert de point zéro, historiquement, c'est une période où les gens ont cru à la fin du monde, cataclysmes, épidémies.... après cette étape, il y a eu une sorte d'euphorie, puis à nouveau un contexte de guerres de de souffrances correspondant au diable inventé par l'homme. Ces anciens écrits n'étaient pas si bêtes, ils prévoyaient que mille ans seraient nécéssaires, qu'il se produirait une sorte de bouillonnement où la technique porterait l'histoire des hommes. C'est aux alentours de 970 que sont apparues les premières cathédrales, depuis, il y a eu l'essort technique exponentiel, la technique est venue d'un coup, et c'est la matière grise, l'intellectuel qui l'a amenée.
Satan est bien le symbole de la période où la technique a entièrement remplacé les pouvoirs innés supra-normaux.
C'est aussi à cette période que disparaissent les saints qui soignaient et pouvaient faire des "miracles". Ceux qui seront vénérés plus tard, ne sont plus de même nature à l'image de saint Dominique, l'instigateur du massacre des Cathares, c'est la génération des croisades pour tuer et s'enrichir...

Pour la descendance, d'Adam en Adam, le sexe n'intervient pas, parceque la descendance génétique d'Adam n'est pas l'homme-dieu. Si les Adams sont nés spontannément, c'est parce que leurs cerveaux étaient prêts, ils ne pouvaient transmettre quoi que ce soit à leurs enfants. Cela a duré jusqu'à l'ère du Lion, le moment ou Seth tue Osiris.
Les cataclysmes avaient pour but d'arrêter l'Esprit, il n'y a plus eu de naissance spontannées, ils avaient un cerveau démuni. Plus aucune information n'était captée, restait la souvenance.
Les symboles de Jonas ou de Noé indiquent cela.
L'homme possède un cerveau développé, mais plus de pouvoirs. Les derniers hommes-dieux ont montré qu'ils avaient des dons, les autres ont cherché à les obtenir par leur mental. Ils ont inventé l'écriture pour pouvoir communiquer, afin de pallier la perte de la télépathie et de la lévitation.
Les premières transmutations datent de cette époque, pour essayer d'en garder le souvenir.
La Mémoire est intervenue à ce moment là, pour rappeler qu'à un moment donné il se passerait quelque chose. Actuellement, la pensée de l'homme est très proche de la vision de Dieu son évolution lui permet d'y accéder par sa compréhension et par son travail.

Les réincarnations n'existent pas. S'il y avait réincarnation, il y aurait mémoire. Or en réalité, il n'y a pas mémoire, mais vague souvenance. L'homme recherche le passé dans les livres pour y pallier. Au fond, l'intellectualisme a été son seul vecteur pour conserver le savoir de ceux qui l'ont précédé. Sans l'enseignement généralisé, la vision de Dieu serait réservée aux seuls intellectuels érudits.
Beaucoup pensent faire les choses librement, mais au fond, ils obéissent à une loi céleste. Ils sont guidés quoiqu'ils en disent. La liberté de l'homme là-dedans est très limitée parcequ'il ne faut pas qu'il s'éloigne du chemin tracé.
Il a pris toutes sortes de chemins de traverse, fait des guerres, assassiné au nom de Dieu, anéanti ceux qui n'avaient pas les mêmes opinions, s'imposant en inquisiteur, en usurpateur....
Certains disent qu'ils vivent bien, peut-être, mais bien comme des morts. Des morts en Esprit !
Des êtres strictement matérialistes ont toujours existé. Dans un sens ils justifient, les aspirations opposées. Sans eux, la vision du juste et de l'équilibre n'existerait pas, il manquerait la justification de la recherche. Ces oppositions sont obligatoires, en même temps, elles donnent du courage en démontrant rapidement où est l'absurde.

Il n'y a rien d'inutile pour nourrir la pensée.
Le serpent qui pique est utile, il montre que le poison existe, il peut tuer mais il permet aussi de prendre conscience du danger. Il joue son rôle, comme les intellectuels qui ont amené la civilisation à son terme.







Valid XHTML 1.0!